Chez les pros, la loi ne fait pas un tabac

Ludovic Meignin - ©2008 20 minutes

— 

Apprendre à travailler sans la fumée. La formation obligatoire des cafetiers, restaurateurs et hôteliers intègre désormais les dispositions de la nouvelle loi antitabac. Quatorze professionnels de Strasbourg et de ses environs ont suivi hier un stage dispensé par l'organisme agréé UMIH-Formation. L'occasion de prendre leur pouls après quelques jours d'application de la loi.

Pour le formateur Eric Heiligenstein, propriétaire de deux hôtels à Strasbourg, « par rapport à la loi Evin, où il y avait des zones fumeurs et non fumeurs, c'est désormais beaucoup plus simple puisque c'est interdit partout dans les établissements. » Sébastien, patron d'un restaurant-brasserie et d'un bar à Molsheim, est assez critique : « Mes établissements étant situés dans des zones résidentielles, cela me fait craindre des problèmes avec le voisinage lorsque mes clients sortent, souvent en groupe, pour fumer. » Les nuisances sonores constituent en effet le principal motif de fermeture administrative. Ali, propriétaire d'un restaurant à Strasbourg, estime, lui, que « les serveurs qui sortent en uniforme pour fumer, cela ne donne pas forcément une bonne image de l'établissement. » Mais certains professionnels n'ont pas attendu le 1er janvier pour s'adapter au nouveau contexte. Gérante d'un snack à Reichstett, Jennifer a anticipé en rendant son établissement totalement non-fumeur il y a un an déjà. Un choix qu'elle ne regrette pas puisqu'elle affirme « avoir plus de clientèle qu'avant ».