VIDEO. Que sait-on de l'homme qui a enfariné François Fillon à Strasbourg?

POLITIQUE L'un des deux hommes interpellés jeudi à Strasbourg après l'enfarinage de François Fillon a été fiché S sans montrer de signe de radicalisation...

A.I.

— 

François Fillon a été enfariné à l'arrivée de son meeting à Strasbourg. (Illustration)
François Fillon a été enfariné à l'arrivée de son meeting à Strasbourg. (Illustration) — SIPA

Comme Manuel Valls en décembre, François Fillon a été la cible d’un jet de farine, à Strasbourg où il tenait son meeting jeudi. Si l’enfarineur du socialiste s’avérait être un technicien de 25 ans qui travaillait pour la radio France Bleu Alsace ( qui n’avait d’ailleurs pas été reconduit dans son travail), que sait-on de l’homme interpellé ce jeudi, et toujours en garde à vue, après son jet de farine sur le candidat Les Républicains à l’élection présidentielle ?

Il a le profil d’un jeune baroudeur

L’enfarineur en question se prénomme Quentin et est âgé de 27 ans, information confirmée à 20 Minutes par une source proche du dossier. La chaîne d’informations LCI  évoque un profil d’un « jeune baroudeur » qui a multiplié les voyages et qui s’est, entre autres, rendu en zone pakistano-afghane.

Il a été fiché S mais pas radicalisé

L’enfarineur a été fiché S après « des voyages dans des pays sensibles », avait précisé vendredi une source policière à l’AFP. Et notamment après un passage en Afghanistan. Après vérifications, il n’avait montré aucun signe de radicalisation. Sa fiche S n’est désormais plus active. Sans signe de radicalisation ou de lien avec le terrorisme, l’homme n’avait alors aucune raison d’être sous surveillance.

Il s’est fait passer pour un militant

Quelques secondes après le jet de farine, le jeune homme a été plaqué au sol par les services de sécurité. Il portait un tee-shirt sur lequel était inscrit « Les étudiants avec Fillon ». Ce qui lui aura permis de se fondre dans la foule. Juste avant l’enfarinage, les mots « lobbyiste, escroc » ont été entendus, sans savoir qui les a prononcés, indique l’AFP.