Strasbourg le 13 05 2014. TERRORISME - Les forces de l'ordre ont interpellé des jeunes soupçonnés d’être partis en Syrie.  (Archives)
Strasbourg le 13 05 2014. TERRORISME - Les forces de l'ordre ont interpellé des jeunes soupçonnés d’être partis en Syrie. (Archives) — G. Varela \ 20 Minutes

JUSTICE

Filière djihadiste de Strasbourg: Peines maximales requises en appel contre les sept Alsaciens revenus de Syrie

Huit à dix ans de prison ont été requis mardi à l'encontre de sept djihadistes jugés en appel pour «association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste»...

Les sept hommes avaient été condamnés, début juillet 2016, à des peines de six à neuf ans de prison ferme pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste ».Inférieures aux réquisitions du parquet, celui-ci avait décidé de faire appel du jugement.

Mardi en appel à Paris, de nouvelles peines ont été requises à l’encontre de ces membres de la filière djihadiste de Strasbourg, interpellés après leur retour de Syrie. Le procureur a réclamé entre huit et dix ans de détention à leur encontre, indique France Bleu Alsace.

>> A lire aussi: On risque notre vie pour rentrer de Syrie et on nous traite de terroristes»

Le frère d’un kamikaze du Bataclan jugé

La peine la plus lourde a notamment été demandé contre Karim Mohamed-Aggad dont le frère Foued, qui était du voyage en Syrie, a été identifié comme l’un des kamikazes du Bataclan.

Lors du procès en juillet 2016, les prévenus et leurs avocats s’étaient efforcés de dissiper l’ombre des attentats du 13 novembre. Ils ont tenté de convaincre le tribunal que s’ils étaient bien partis pour « combattre » le régime syrien et rejoindre leur recruteur Mourad Fares, ils n’avaient pas voulu spécifiquement rallier le groupe djihadiste Etat islamique.