Haut-Rhin: La maison d’une enseignante taguée de croix gammées

VANDALISME La maison d’une enseignante a été taguée, notamment de croix gammées, dans une petite commune près de Mulhouse…

G.V.

— 

Un véhicule de police. Illustration.
Un véhicule de police. Illustration. — B. Colin - 20 Minutes

Elle a décidé, une semaine après les faits, de ne pas enlever les croix gammées et autres injures qui ont été taguées sur la façade de sa maison. Pour des raisons d’assurance qui ne lui remboursera rien mais surtout pour alerter les parents qui viennent déposer leurs enfants à l’école située en face, ainsi que le voisinage, même si la plupart d’entre eux sont venus lui apporter leur soutien.

Dépôt de plainte

Elle, c’est une enseignante, quadragénaire et maman de deux enfants, qui vit à Brunstatt-Didenheim. Elle se sent doublement visée, à la fois parce qu’elle a des parents d’origine étrangère mais aussi parce qu’elle est fonctionnaire, rapporte l’Alsace.

La victime a déposé plainte auprès de la police et fait un signalement auprès des services de la mairie de Brunstatt et compte également prévenir la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra).