Marché de Noël de Strasbourg: Bientôt un calendrier de l'Avent géant sur la façade d'un monument

INFO «20 Minutes» Dans le cadre d’une réflexion sur les évolutions que pourrait connaître la prochaine édition de « Strasbourg, capitale de Noël », une façade d’un bâtiment de la ville devrait changer d’allure…

Alexia Ighirri et Gilles Varela

— 

Strasbourg, le 14 septembre 2015 - Le Palais Rohan vu depuis le quai des Bateliers à Strasbourg.
Strasbourg, le 14 septembre 2015 - Le Palais Rohan vu depuis le quai des Bateliers à Strasbourg. — Floreal Hernandez

Le marché de Noël de Strasbourg a beau séduire chaque année près de deux millions de visiteurs par son aspect traditionnel, il n’y a pas de mal à se renouveler. Ça évite de lasser les visiteurs (un tiers revient chaque année) et d’avoir encore de nouvelles choses à leur faire voir. Ça peut aussi permettre de compenser les mesures de sécurité qui ont fortement modifié les modalités de fonctionnement de « Strasbourg, Capitale de Noël » ces deux dernières années.

C’est dans ce sens que la ville de Strasbourg va lancer dès le 13 mars sur son site Internet une démarche participative de réflexion autour des évolutions des prochaines éditions du marché de Noël (lire ci-dessous).

En attendant de faire le plein de bonnes idées, Strasbourg pourrait être tenté de trouver l’inspiration de l’autre côté de la France.

A Nantes plus précisément où, fin 2016, un calendrier de l’Avent géant a investi la cour du Château des ducs. Strasbourg réfléchit actuellement à adapter cette initiative sur l’un de ses bâtiments.

Les fenêtres du Palais Rohan

On avait d’abord pensé à la façade de l’Aubette, mais le calendrier de l’Avent pourrait plutôt trouver sa place à l’arrière du Palais Rohan, avec une vue imprenable depuis le quai des Bateliers. « Il y a le bon nombre de fenêtres », sourit Alain Fontanel, premier adjoint au maire. L’histoire ne dit pas, en revanche, si des chocolats seront disposés sur les rebords de chaque fenêtre.

>> A lire aussi : Cinq conseils pour réaliser son calendrier de l'Avent

Le marché de Noël passé à la loupe

Pour en revenir à la démarche participative initiée par la collectivité, il sera possible aux internautes de proposer des idées mais aussi d’indiquer vouloir participer à l’un des trois groupes de travail qui va être mis parallèlement en place. Ces groupes, composés également d’élus, de commerçants, de représentants des cultes et d’associations, vont plancher sur trois axes: «l’authenticité, la tradition et les valeurs», «l’organisation de l’espace public» et «le triptyque sécurité-circulation-stationnement». 

« Les chiffres sont bons, mais il faut savoir se remettre en cause », explique Alain Fontanel. C’est pourquoi un observatoire des données du marché de Noël a été mis en place. Pendant l’édition 2016, il a fait l’objet d’études et de comparaisons aussi. Dix marchés de Noël «concurrents» en Europe ont été « visités » pour voir ce qui marche et manque à Strasbourg. Un questionnaire de satisfaction auprès de 1.200 personnes a été mené. Ce dernier a permis également d’attribuer une bonne note (8,3/10) au marché de Noël de Strasbourg, mais aussi de mettre en évidence des regrets sur le rapport qualité/prix ainsi que sur la signalétique.

Des éléments chiffrés

Les flux des visiteurs ont également été quantifiés, via le Wifi Lib, le taux de remplissage des parkings, de la fréquentation hôtelière et de la restauration. Et les résultats sont « bons », affirme l’élu, et seraient pratiquement revenus à la situation connue en 2014, année exceptionnelle de surcroît.

Le nombre de nuitées (+10 %), du flux des bus (+9,8 %) et beaucoup d’autres tendances ont pu être dégagées et offrent de véritables pistes de travail pour la prochaine édition. Cela a permis par exemple de noter l’augmentation par rapport à 2015 du nombre de visiteurs seuls (près de 10 %), proportionnellement inverse à celui du nombre de couple, moins nombreux, ou bien encore la demande d’un plus grand cadencement des trams.