Strasbourg: Deux jeunes entrepreneurs veulent populariser le jus de pastèque

BOISSON Un appel au financement participatif a été lancé sur Internet pour la création de la marque de jus Aztek…

Alexia Ighirri

— 

Strasbourg: Deux jeunes entrepreneurs veulent populariser le jus de pastèque.
Strasbourg: Deux jeunes entrepreneurs veulent populariser le jus de pastèque. — Aztek

Et si le jus de pastèque trouvait sa source en Alsace ? Alexis Wydra et Antoine Ehrmann, deux entrepreneurs strasbourgeois de 23 et 24 ans, comptent en tout cas y contribuer. Les deux jeunes hommes veulent créer leur marque de jus de pastèque pressé à froid, baptisée Aztek.

Drôle d’idée ? Elle leur est venue un été alors que le duo avait soif d’entreprendre… et soif tout court. « On est de gros amateurs de pastèques l’été. Et l’année dernière, alors qu’on était en plein cagnard on s’est dit qu’on se serait bien bu une pastèque ! », racontent ces amis d’enfance, formés pour l’un en droit et pour l’autre en marketing.

« Tombé amoureux du concept »

Ils n’ont pas cherché beaucoup plus loin. Ou peut-être un peu dans le voyage d’Antoine quelque temps auparavant aux Etats-Unis : « Il y avait déjà une grosse tendance au jus détox, pressé à froid. Je suis tombé amoureux du concept », raconte celui qui à son retour n’avait trouvé que quelques références de tels jus chez les grands distributeurs. Et aucune consacrée exclusivement à la pastèque.

Pour pouvoir produire (grâce à un prestataire à Lorient) et commencer à commercialiser un premier lot de 3.000 à 5.000 bouteilles – mais aussi assurer la logistique, imprimer les étiquettes, etc. –, Alexis Wydra et Antoine Ehrmann ont décidé de passer par le financement participatif en vue de récolter 8.000 euros. « On a fait le Startup Weekend à Strasbourg et on a remporté le prix Freelendease », du nom de la plateforme de crowdfunding, expliquent-ils.

>> A lire aussi: A Strasbourg, ils récupèrent les fruits «moches» pour en faire des jus

Les deux entrepreneurs souhaitent évidemment pouvoir lancer leur boisson pour l’arrivée des chaleurs estivales. Mais, ils insistent : le jus de pastèque pressé à froid se boit tout aussi bien l’hiver. « Il a de très bonnes vertus nutritionnelles, notamment pour les sportifs, avec deux fois moins de sucres qu’un jus d’orange et un apport en potassium assez fort », indiquent Alexis et Antoine. Ce dernier a même plaqué son CDI pour « se lancer dans le grand bain ». Qu’on leur souhaite rouge pastèque et sans pépin.