Strasbourg: Le gymnase d'hébergement d'urgence fermé, mais des places en appartement mobilisées avec le plan Grand Froid

SOCIETE Le gymnase de 70 places mobilisé pour l'hébergement d'urgence ces dernières semaines à Strasbourg a fermé mercredi. La suite est prise par plusieurs appartements et accueils de nuit en cette fin janvier...

Bruno Poussard

— 

Réquisitionné pour l'accueil des personnes sans abris pendant la vague de froid de ce début d'année à Strasbourg, le gymnase a fermé ce mercredi, mais le nombre de places d'hébergement d'urgence n'a pas baissé.
Réquisitionné pour l'accueil des personnes sans abris pendant la vague de froid de ce début d'année à Strasbourg, le gymnase a fermé ce mercredi, mais le nombre de places d'hébergement d'urgence n'a pas baissé. — G. Varela / 20 Minutes

Amorcées en novembre dernier, les premières mesures hivernales ont été largement renforcées ces dernières semaines dans le Bas-Rhin. Devant les températures négatives et la forte population de personnes sans logement ou mal logées (estimée en nombre, à 500), des places supplémentaires ont logiquement été ouvertes à Strasbourg.

>> A lire aussi : Alsace: Le plan Grand Froid déclenché avec les températures glaciales attendues

Sans mettre fin au débat autour de la capacité de l’hébergement d’urgence de l’actuel plan Grand froid, des gymnases de la ville ont successivement été transformés en lieu d’accueil depuis le 6 janvier. Sa fermeture ce mercredi 25 janvier n’a néanmoins pas entraîné la diminution de ce nombre de places, avec des appartements accessibles.

Les 388 places déployées par la préfecture, soutenue par l’Eurométropole

Selon sa compétence, l’Etat a ainsi loué à des bailleurs sociaux et équipé une quarantaine de logements pour accueillir les plus démunis dans plusieurs quartiers de Strasbourg. Des accueils de nuit ont aussi pour mission d’absorber une autre partie de la demande. Les appels au 115 permettent toujours l’orientation, au préalable.

Au total, le dispositif déploie donc à l’heure actuelle 388 places à Strasbourg. Parmi elles, 214 sont ouvertes depuis le début du mois de novembre, alors que le renforcement du plan hivernal a ces dernières semaines demandé d’en ouvrir 174 supplémentaires, sans que la fermeture du gymnase n’ait donc de conséquences.

>> A lire aussi : VIDEO. Strasbourg: L’hébergement d’urgence pour les SDF en cette vague de froid est-il suffisant?

Un chiffre suffisant pour couvrir l’ensemble de la demande, aux yeux des pouvoirs publics. Ces derniers espèrent par ailleurs que ces nouveaux sites d'hébergement permettent sur la durée de construire des relations avec les personnes en difficulté afin de les accompagner durablement.

La police réveille-t-elle les SDF ? Le maire de Strasbourg est également revenu ce vendredi sur la polémique de la vidéo montrant une voiture de police dans un couloir commercial à l’arrêt aux côtés de SDF en train de dormir. « Un incident malheureux s’est produit, reconnaît Roland Ries. Je leur ai dit de ne pas repasser par là en voiture. Ils n’intervenaient pas pour les chasser, mais pour leur demander de partir avant l’ouverture des magasins, ainsi que les commerçants nous l’ont aussi demandé. »