Alsace: Eclairage éteint à Fessenheim et grève de 48h contre la fermeture de la centrale

NUCLEAIRE A la veille du conseil d'administration décisif d'EDF, les syndicats ont lancé à Fessenheim un mouvement de grève de 48h pour protester contre la fermeture annoncée de la centrale...

B.P.
— 
A Fessenheim, la centrale nucléaire doit fermer en 2018.
A Fessenheim, la centrale nucléaire doit fermer en 2018. — G. VARELA / 20 MINUTES

Dans les rues de Fessenheim, les lumières seront éteintes à 17h30, ce lundi. A l’initiative du maire de la commune de Haut-Rhin, cette opération « blackout » vise, le temps d’une manifestation, à s’opposer à la fermeture de la centrale, annoncée pour 2018. A la veille du conseil d’administration d’EDF, un mouvement de grève de 48h a démarré à 6h ce matin.

Le piquet de grève installé en fin de nuit rassemblerait environ 400 personnes, selon les syndicats. Un filtrage des accès à l’entrée est également prévu. En fin d’après-midi, ils rejoindront donc ensuite le centre de Fessenheim, où une marche dans le noir mais avec des lampions est prévue en direction de la salle des fêtes, avant un lâcher dans les airs.

Un conseil d’administration décisif

Après une lettre ouverte publiée en fin de semaine dernière, les actions se poursuivront mardi, journée décisive où les administrateurs de l’entreprise doivent donner leur avis sur la fermeture anticipée.

« Plus que jamais, les salariés, prestataires et EDF sont mobilisés pour défendre leur outil de production, les intérêts de l’entreprise et par là même la nation », clame Jean-Luc Cardoso, délégué CGT Fessenheim