Alsace: Pourquoi la choucroute redonne le sourire

ALIMENTATION « 20 Minutes » vous explique pourquoi la choucroute peut être un bon remède anti-déprime…

Alexia Ighirri
— 
Alsace: Pourquoi la choucroute redonne le sourire.
Alsace: Pourquoi la choucroute redonne le sourire. — PATRICK HERTZOG / AFP

Les vacances sont déjà oubliées, les cadeaux de Noël consommés, le séjour au ski pas encore d’actualité et le froid te fait morfler ? Allez, va prendre ta dose de choucroute, ça ira mieux.

Non, on ne blague pas. Selon le psychiatre Michel Lejoyeux, auteur de Les quatre saisons de la bonne humeur (éditions JC Lattès), la choucroute est un aliment « allié du sourire ». 20 Minutes vous explique pourquoi elle peut être un remède anti-déprime.

>> A lire aussi: Qui a dit «La choucroute, il faut en manger matin, midi et soir pour bien se porter»?

Parce que c’est scientifique. Michel Lejoyeux se base sur une enquête menée auprès de milliers d’étudiants américains qui a démontré une corrélation entre leur alimentation et leur bonne humeur. Le psychiatre explique que ces aliments anti-déprime, dont la choucroute (le légume) donc, stimulent la flore intestinale qui produit de la sérotonine dont le taux influencerait l’humeur. « Quand on est bien dans son corps, on est bien dans sa tête, résume volontiers Bénédicte Dubois, directrice d’Alsace Qualité. En plus d’être un aliment bon pour la santé, ce légume est très faible en calories. Ce qui peut déjà donner le sourire ! » Avec, en plus, une bonne poignée de vitamine C.

Parce qu’on la mange en bonne compagnie. On s’éloigne un peu du légume sain pour parler du plat traditionnel alsacien : la choucroute garnie. Personne n’imagine la manger en solo dans son coin. Non, la choucroute rentre dans la catégorie des plats que l’on cuisine lors d’une grande tablée. Elle se déguste en famille, entre amis, entre deux éclats de rires et un bon verre à la main. Pour Pascal Claude, producteur à Chavannes-sur-l’Etang, choucroute rime évidemment avec « convivialité ». Il poursuit : « On en vend surtout en fin de semaine et énormément au moment des fêtes, quand les gens se retrouvent ».

Parce que c’est une madeleine de Proust. Combien de quadras ou quinquas vous le diront : « Il n’y a pas meilleure choucroute que celle de ma mère/ma grand-mère ! ». Rien qu’à l’évocation du plat traditionnel, les Alsaciens replongent en enfance. Il ne faut pas forcément avoir grandi dans la région pour être nostalgique : celles et ceux qui ont passé un peu de temps dans le coin, mais qui l’ont ensuite quitté pour des raisons personnelles ou professionnelles, sont ravis lorsqu’ils peuvent se délecter une nouvelle fois d’une bonne choucroute.

Parce que Delphine Wespiser. Miss France 2012, en tant qu’ambassadrice des Fruits et légumes d’Alsace, prête son image à l’événement « Folle choucroute d’Alsace » : du 21 janvier au 5 février, les chefs alsaciens feront découvrir leurs créations culinaires autour du légume. Avouez que le sourire affiché par l’une des plus jolies femmes de France, en train d’enlacer ce chou à choucroute, est communicatif !