Strasbourg : Nus dans le froid, des militants manifestent contre le commerce de la fourrure

MALTRAITANCE ANIMALE Dévêtus et aspergés de peinture rouge en plein centre-ville, des militants d’Animalsace ont dénoncé samedi le commerce de la fourrure…

G.V. avec AFP

— 

Des militants d'Animalsace place Kléber à Strasbourg le 14 janvier 2017 / FREDERICK FLORIN
Des militants d'Animalsace place Kléber à Strasbourg le 14 janvier 2017 / FREDERICK FLORIN — AFP

Le froid ne les a pas fait reculer. En ce premier samedi de soldes, alors que la fourrure est à nouveau à la mode notamment pour les capuches de manteaux, des défenseurs des animaux ont mené une opération de sensibilisation place Kléber.

>> A lire aussi : La fourrure, décomplexée, passe à l'offensive sur tous les fronts

Sept membres de l’association Animalsace se sont dévêtus, ne portant qu’un simple sous-vêtement et une pièce de fourrure autour du cou. Puis ils se sont aspergés de peinture rouge simulant du sang coulant sur leur poitrine et ont, pendant une dizaine de minutes, brandi des pancartes sur lesquelles ont pouvait notamment lire : « N’achetez pas de fourrure » et « La vérité nue : la fourrure est un meurtre ».

Des militants
Des militants - AFP

 

« Des techniques d’abattage cruelles »

« On veut faire comprendre aux gens que derrière chaque accessoire en fourrure, il y a les souffrances d’un animal », a expliqué à l’AFP Cyril Ernst, porte-parole d’Animalsace, pointant « des techniques d’abattage qui préservent l’intégrité de la fourrure mais sont très cruelles ».

D’autres militants d’Animalsace et de l’association 269 Life France distribuaient pendant ce temps des tracts aux passants sur la place Kléber.