Franche-Comté: Des fèves coquines explosent la vente des galettes des rois d'un petit village

INSOLITE Un boulanger place des fèves érotiques dans sa galette des rois et explose ses ventes…

G.V.

— 

Kama sutra
Kama sutra — DELAGE JEAN-MICHEL/SIPA

Un pâtissier a trouvé le moyen de réchauffer l’ambiance et d’animer les conversations autour de l’Epiphanie : l’artisan Cyril Démoulin, pâtissier d’un petit village rural de moins de 700 personnes en Franche Comté (Longevelle-sur-Doubs), a glissé dans ses galettes non pas des fèves évoquant la visite des rois mages au Messie, mais des fèves figurant des positions du Kama-sutra, dévoyant ainsi gentiment la tradition chrétienne. Une dizaine de poses comme l’union du lotus ou le phénix sont représentées, rapportent le quotidien l’Est Républicain.

Une bonne surprise

Effet immédiat, les ventes de galettes ont progressé de 25 %. Une bonne surprise pour la pâtisserie familiale qui se réjouit d’animer les conversations autour de la galette des Rois et des témoignages de gourmands « qui n’ont jamais été aussi contents de trouver la petite fève en faïence ». Et pas de panique. Pour que cet instant de fête reste un moment de partage familial, les galettes coquines (nommées K) ont une forme différente (aux angles carrés) des galettes traditionnelles, afin de protéger les enfants et que petits et grands trouvent leur plaisir.