Grand Est: Metz dépasse Nancy selon l'Insee

DEMOGRAPHIE L'Insee dévoile, ce lundi, les chiffres de l'évolution démographique régionale...

G.D.

— 

Taux d'évolution annuel de la population communale entre 2009 et 2014.
Taux d'évolution annuel de la population communale entre 2009 et 2014. — IGN - Insee 2016

Une population qui progresse, mais avec des disparités. L’Insee publie, ce lundi, les chiffres de la démographie sur la région Grand Est. Au 1er janvier 2014, elle compte 5.554.645 habitants et on apprend que l’ensemble de la population régionale a progressé de 0,1 % par an entre 2009 et 2014, selon les DNA.

Strasbourg en tête

La ville de Strasbourg reste, de loin, la plus importante (276.170 habitants), devant Reims (183.042 habitants) et Metz (117.619 habitants) qui a devancé Nancy, 5e avec 104.321 habitants. Mulhouse se classe 4e (111.167 habitants). La plus forte densité de villes se trouve dans le « sillon lorrain ».

>> A lire aussi : L’Ile-de-France comptait 12 millions d’habitants en 2014 mais de moins en moins de Parisiens

A noter que trois départements concentrent une part importante de leur population dans une seule ville : un tiers de la population de la Marne habite Reims, un quart de celle du Bas-Rhin réside à Strasbourg et 20 % de celle de l’Aube se trouvent à Troyes.

Un recul dans les grandes communes

Si la population globale n’a cessé de croître, celle des 50 communes les plus importantes a, en revanche, diminué de 0,1 %, ce recul concernant plutôt les villes centres que les communes de banlieue.

En Alsace, Strasbourg et Colmar affichent un taux de croissance annuel moyen respectif de 0,3 % et 0,5 % de 2009 à 2014, alors que la population de Mulhouse reste stable.

Les communes dont la population progresse fortement sont des communes périphériques aux grandes villes, telles Lingolsheim (+1,1 %), Wittenheim (+1 %) ou Rixheim (+0,9 %).