Alsace: Condamnation confirmée en appel contre «les rebelles de Lyme»

JUSTICE Jugée en appel à Colmar début octobre, la professionnelle de santé Viviane Schaller a vu sa peine de prison avec sursis et 228.000 euros d’amende confirmée pour sa méthode alternative de diagnostic de Lyme…

B.P. avec AFP

— 

Vivianne Schaffer et Bernard Chistophe ont été jugés en appel à Colmar, le vendredi 7 octobre 2016.
Vivianne Schaffer et Bernard Chistophe ont été jugés en appel à Colmar, le vendredi 7 octobre 2016. — B. Poussard / 20 Minutes.

« Il faudrait peut-être plutôt les qualifier d’apprentis sorciers que de chevaliers blancs. » A l’audience en appel au tribunal de Colmar le 7 octobre, le procureur général n’avait pas été tendre à l’encontre des deux prévenus. La professionnelle de santé à la méthode de diagnostic alternative de la maladie de Lyme a été de nouveau condamnée.

>> A lire aussi : Maladie de Lyme: Deux Alsaciens devant le tribunal à cause de leurs méthodes alternatives

La cour d’appel a confirmé la peine retenue en première instance (en 2014). Ancienne gérante d’un laboratoire d’analyses biologiques strasbourgeois, Viviane Schaller a donc écopé de neuf mois de prison avec sursis et 228.000 euros à rembourser à la Sécurité sociale pour avoir utilisé des tests de dépistage de manière jugée abusive.

Pourvoi en cassation annoncé

Poursuivi pour sa part pour avoir vendu un traitement alternatif et jugé « non réglementaire », le pharmacien Bernard Christophe est quant à lui décédé quelques jours avant l’annonce du délibéré, d’une crise cardiaque à l’âge de 67 ans.

L’avocat de Viviane Schaller, Me Julien Fouray a annoncé dans la foulée le pourvoi en cassation à venir.