Centrale de Fessenheim: Un deuxième réacteur à l’arrêt pour trois semaines

ECONOMIE EDF doit fermer un deuxième réacteur de la centrale nucléaire de Fessenheim pour vérifier des générateurs de vapeur…

G.D.

— 

Centrale nucléaire de Fessenheim.
Centrale nucléaire de Fessenheim. — G. VARELA / 20 MINUTES

L’anomalie doit être vérifiée dans cette centrale toujours controversée. Le réacteur n° 1 de la centrale nucléaire de Fessenheim, en Alsace, a été arrêté, dans la nuit de vendredi à samedi, selon les DNA. Cet arrêt, qui est intervenu à minuit, doit durer trois semaines pour réaliser des contrôles complémentaires sur trois générateurs de vapeur, dont les fonds présentent une teneur anormalement élevée en carbone.

>> A lire aussi : Centrale de Fessenheim: La justice ouvre une enquête sur l'anomalie d'un réacteur

Dégagements de vapeur d’eau non radioactive

« Cette mise à l’arrêt de l’unité de production n° 1 pourrait occasionner des dégagements de vapeur d’eau non radioactive, visibles au-dessus de la centrale », précise un communiqué d’EDF. Par ailleurs le réacteur n° 2 de cette centrale était déjà à l’arrêt depuis le 13 juin, également pour des contrôles.

Mercredi, l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) avait publié une note d’information concernant ce réacteur. Une évaluation avait permis « de conclure à l’absence de risque de rupture des générateurs de vapeur (…)  équipant les réacteurs (…) l’exception des trois réacteurs Bugey 4, Fessenheim 1 et Tricastin 4 ».