« Le marché de Noël ne doit pas être une foire »

Recueilli par Philippe Wendling - ©2007 20 minutes

— 

Francis Vagner

Président de l'Association des commerçants du secteur de la cathédrale.

L'an passé, vous réclamiez une charte de qualité pour le marché de Noël.

Et je continue car elle permettrait de mieux sélectionner les nouveaux chalets en fonction des demandes des visiteurs. Je ne peux cautionner la vente de bijoux ou de ceintures en cuir sur un marché de Noël. Il faut faire attention qu'il ne se transforme pas en foire de Noël. Ou que l'on ne l'assimile pas à un marché de vin chaud.

C'est-à-dire ?

Il y a dix marchés et plus de 250 chalets cette année à Strasbourg. Trop de marchés de Noël tue le marché de Noël. Il ne faut pas rentrer dans l'escalade du toujours plus comme d'autres villes voisines, mais offrir un marché typique, alsacien et traditionnel.

Qu'y trouverait-on ?

Uniquement des choses qui se rapportent à Noël, à la décoration du sapin et aux tables de fêtes. Les touristes veulent des bredles et du pain d'épices artisanaux, des kouglofs frais, du foie gras, du vin. Or, ils n'en trouvent pas.