De la ténacité dans l'enquête

L. M. - ©2007 20 minutes

— 

Selon le quotidien L'Alsace qui a révélé l'affaire, c'est la perspicacité d'un policier qui a rendu possible les interpellations. Alors que ce dernier enquêtait sur un crime commis en 1991 à Sochaux, il a constaté en utilisant le logiciel informatique Salvac (système d'analyse des liens de la violence associée au crime) de la police, que le nom du tueur présumé revenait dans plusieurs affaires non-élucidées, car il gravitait dans le milieu des victimes. Il a également relevé que ces crimes avaient plusieurs points communs : les victimes étaient en majorité homosexuelles et elles avaient été tuées d'un coup violent à la tête ainsi que d'une multitude de coups de couteau. Enfin, leur visage était recouvert et leur corps partiellement déshabillé.