Glardon va passer dans le camp de la liberté

P. W. - ©2007 20 minutes

— 

En prison depuis le 11 octobre, le président des Enfants de Don Quichotte Strasbourg devrait être libéré aujourd'hui ou dans les prochains jours. Ainsi en a décidé la cour d'appel de Colmar (Haut-Rhin) hier matin, en le condamnant à deux mois de prison ferme et quatre mois avec sursis et mise à l'épreuve. Une peine qu'il a déjà purgée.

Alexandre Glardon était poursuivi pour « outrage en récidive et violences sur un agent public ». En 2006, il avait insulté et déchiré la veste d'un représentant de la CUS dans le cadre de l'expulsion en 2006 d'une association hippique qu'il gérait sur un terrain municipal au Neuhof. Présenté en première instance devant le tribunal correctionnel de Strasbourg, il avait écopé à la surprise générale d'un an d'emprisonnement ferme. A la sortie de l'audience hier, Renaud Engel, porte-parole des Enfants de Don Quichotte, ne cachait pas son émotion : « Nous sommes très satisfaits et impatients de le retrouver, expliquait-il. Au moment de l'énoncé du verdict, Alexandre a pleuré de joie. Il est toujours aussi déterminé de continuer ses actions en faveur des sans-abri. C'est dans sa nature. »