Sept hommes sont actuellement en garde à vue suite à un coup de filet antiterroriste mené à Strasbourg et Marseille dans la nuit de samedi à dimanche...(Illustration)
Sept hommes sont actuellement en garde à vue suite à un coup de filet antiterroriste mené à Strasbourg et Marseille dans la nuit de samedi à dimanche...(Illustration) — B. Colin - 20 Minutes

INTERPELLATIONS

VIDEO. Attentat déjoué: Ce que l'on sait des suspects arrêtés à Strasbourg et Marseille

Sept hommes sont actuellement en garde à vue suite à un coup de filet antiterroriste mené à Strasbourg et Marseille dans la nuit de samedi à dimanche...

Dans la nuit de samedi à dimanche, une enquête antiterroriste a mené à l’arrestation de quatre individus dans les quartiers du Neuhof et de la Meinau à Strasbourg par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). Trois autres suspects ont été arrêtés à Marseille lors de ce même coup de filet.

Que sait-on de cette opération antiterroriste ?

Cette opération policière, conduite dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte au parquet antiterroriste, a été menée en urgence « sur la base d’éléments sérieux », avait expliqué dimanche soir une source proche de l’enquête.

«Un attentat a été déjoué», a annoncé le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve ce lundi en fin de matinée. L’enquête a été ouverte il y a huit mois donnant lieu à une première série de cinq interpellations le 14 juin 2016 et deux premières incarcérations.

Lors de premières perquisitions, des armes - au moins deux armes de poing et un pistolet-mitrailleur de type Uzi - ont été retrouvées, aux côtés d’une abondante littérature islamique et djihadiste, précise iTELE. Des informations qui n'ont pas été confirmées lors de la prise de parole du ministre de l'Intérieur.

Les investigations vont se poursuivre sous la direction du procureur de la République de Paris Francois Molins. Il s'agit notamment de savoir s'il s'agissait d'une attaque coordonnée qui visait plusieurs sites et s'ils avaient d'éventuels complices.

>> A lire aussi : «Un attentat a été déjoué», annonce le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve

Qui sont les personnes interpellées ?

Quatre hommes ont été interpellés à Strasbourg, trois autres à Marseille. Ils ont entre 29 et 37 ans et sont de nationalité française, marocaine et afghane, a indiqué Bernard Cazeneuve. Parmi les sept personnes interpellées, six sont totalement inconnues des renseignements. L'individu d'origine marocaine avait lui été signalé par un pays tiers.

L'une des personnes arrêtées serait enfin un agent de la ville de Strasbourg, ainsi que l'ont annoncé les élus strasbourgeois lundi midi. Il s'agit d'un animateur périscolaire, âgé de 37 ans, en poste dans l'école primaire de la Meinau. Il n'est pas marié, n'a pas d'enfant, et est apprécié de ses collègues. Il n'est pas fiché S. Une réunion avec les parents d'élèves est par ailleurs prévue mardi après-midi.

 

Tous sont actuellement entendus par les policiers de la DGSI. En garde à vue pour 96 heures, ils gardent pour le moment le silence, précise BFMTV.

Lundi matin, iTélé croyait savoir que ces hommes auraient pu être les membres d’un commando formé et guidé depuis Rakka en Syrie.

Le marché de Noël de Strasbourg était-il vraiment ciblé ?

Ce coup de filet antiterroriste intervient cinq jours avant l’ouverture du marché de Noël, qui attire chaque année quelque deux millions de visiteurs et qui a déjà été visé par le passé par des projets d’attentats. Si le scénario d’une attaque multisite en région est redouté, il semblerait qu’aucun lieu précis n’avait encore été ciblé selon les premières informations.

Interrogé par 20 Minutes, le président de l’Eurométropole de Strasbourg Robert Herrmann insiste sur ce point : « Une telle information ne tombe jamais bien, mais nous n’avons pour l’heure aucune information qui dirait qu’il y a un lien avec le marché de Noël. Cet état de menace est réel partout. »

Le président de l'Eurométropole et le maire de Strasbourg ont indiqué peu avant midi que le marché de Noël ne sera pas annulé et ouvrira bien ses portes vendredi 25 novembre.