Réquisitions pour Sainte-Odile

P.W. (avec AFP) - ©2007 20 minutes

— 

De neuf à dix-huit mois de prison avec sursis et des amendes. Ce sont les peines qu'a requis hier à Colmar le ministère public à l'encontre d'un contrôleur aérien et de trois anciens cadres d'Air Inter et de la direction générale de l'aviation civile. Jugés par la cour d'appel du Haut-Rhin, ils sont poursuivis pour « homicides et blessures involontaires » dans le cadre du crash du mont Sainte-Odile. Dans ses réquisitions, l'accusation s'en est remise à la cour concernant deux autres personnes employées au moment des faits par Air Inter et Airbus, dont Bernard Ziegler, l'ex-directeur technique de l'avion­neur. L'ergonomie du cockpit qu'il avait conçu avait été remise en cause en première instance. A l'instar des cinq autres prévenus, il avait été relaxé. La catastrophe aérienne avait fait 87 morts en janvier 1992.