Loi Travail: Un militant prend deux mois ferme pour avoir refuser un prélèvement ADN à Strasbourg

SOCIETE Un militant contre la loi Travail qui a refusé un prélèvement ADN condamné mardi par la justice…

G.V.

— 

Illustration. Strasbourg le 31 mars 2016. Manifestation contre la loi travail. Entre 5.000 et 9.000 manifestants.
Illustration. Strasbourg le 31 mars 2016. Manifestation contre la loi travail. Entre 5.000 et 9.000 manifestants. — G. Varela / 20 Minutes

Un quadragénaire qui a refusé un prélèvement ADN a été condamné mardi par la justice. Militant contre la loi Travail, il avait écopé en juin dernier à cinq mois de prison avec sursis pour des violences et des dégradations commises en marge d’une manifestation à Strasbourg.

Lors d’une convocation lundi pour unprélèvement d’ADN, il a refusé ce prélèvement arguant qu’il était « un militant par rapport à la question des fichiers qui ont été créés », rapportent les Dernières Nouvelles d’Alsace.

>> A lire aussi : Relaxe pour 5 militants CGT qui avaient refusé un prélèvement ADN

Cette opposition étant constitutive d’un délit, l’homme a été placé en garde à vue où il a usé de son droit au silence. Le tribunal correctionnel a condamné le prévenu à deux mois de prison ferme sans mandat de dépôt.