L’Education nationale en tête de cortège

Ludovic Meignin (à Strasbourg)

— 

La manifestation pour les salaires et les effectifs dans la fonction publique a rassemblé à Strasbourg environ 3.000 à 4.000 personnes, mardi matin. En tête du cortège, les personnels de l’Education nationale représentaient le gros des troupes. Si la mobilisation était importante dans les rues hier, avec notamment près d’un millier d’agents de la CUS présents dans le cortège de source syndicale, elle l’était aussi dans les administrations.

Quatre mairies de quartier, quinze écoles de Strasbourg et certaines piscines étaient fermées hier en raison de la grève, a notamment indiqué la ville. Mais c’est surtout dans l’Education nationale que l’on comptait la plus forte participation avec 23,8 % de grévistes, selon les chiffres communiqués par l’académie de Strasbourg.

C’est le 1er degré qui a été le plus concerné, avec un taux atteignant 32,19 %. Viennent ensuite les enseignants des collèges avec 26 %. Parmi eux, Nicolas Springer, professeur d’Anglais au collège Pasteur et membre du SNES/FSU. Il dénonce «des attaques coordonnées contre le service public qui visent à casser le statut des fonctionnaires et plus largement le système des retraites par répartition».