Lorraine: Le grand camp de réfugiés de Metz de nouveau démantelé

SOCIETE Réinstallé sur l’avenue de Blida après une première évacuation pendant l’été, le campement de demandeurs d’asile de Metz a été de nouveau démantelé ce mardi matin…

B.P.

— 

Comme autour de la station Stalingrad une énième fois à Paris la semaine passée, le camp de l'avenue de Blida a été démantelé ce mardi matin à Metz. Illustration
Comme autour de la station Stalingrad une énième fois à Paris la semaine passée, le camp de l'avenue de Blida a été démantelé ce mardi matin à Metz. Illustration — SIPA

Démantelé cet été, le camp de l’avenue de Blida n’avait pas tardé de se reformer sur un parking, puis quelques mètres plus loin en septembre, à Metz. Ce mardi, les forces de l’ordre ont procédé à une nouvelle évacuation du campement, ainsi que le rapporte France 3 Lorraine. Rejoints par des demandeurs d’asile de Calais, plus de 400 personnes y vivaient, selon les estimations.

Une évacuation prévue vers des sites d’hébergement

D’après les informations de la chaîne, les réfugiés devraient être transférés vers plusieurs sites d’hébergement. « Nous n’avons pas de solution pérenne, confiait pourtant une source policière à nos confrères de Loractu, début septembre. Les centres d’hébergement sont complets, les hôtels aussi et certains établissements proposent des solutions à peine meilleures que le campement. Nous avons un vrai problème. »

>> A lire aussi : VIDEO. Migrants: Le camp de Stalingrad évacué à Paris, dans la foulée de la «Jungle» de Calais

Depuis le démantèlement de la « jungle » de Calais, Paris a connu, dans des proportions bien plus importantes, la même situation. Vendredi dernier, l’opération record de l’évacuation de 3.800 personnes des campements du nord-est de la capitale, entre les stations de métro Jaurès et Stalingrad, s’est déroulée dans le calme. Depuis, des grilles ont notamment été installées à certains de ces endroits.