20 Minutes : Actualités et infos en direct
TRANSPORTSLe trafic sur la ligne B du tram va reprendre dès jeudi matin

Strasbourg : La CTS renoue le contact sur la ligne B du tram

TRANSPORTSLa ligne B et deux lignes de bus à l’Elsau, interrompues suite à des incidents visant les agents de la CTS et le tram, va reprendre normalement dès jeudi 3 novembre au matin…
Strasbourg le 14 octobre 2016. Station tram Marin Schongauer à l'Elsau.
Strasbourg le 14 octobre 2016. Station tram Marin Schongauer à l'Elsau. - G. Varela / 20 Minutes
Gilles Varela

Gilles Varela

Dans un communiqué, la CTS indique « qu'à la suite d'une réunion qui vient de s’achever, la direction et les organisations syndicales de la CTS ont décidé de reprendre la desserte tram et bus dans le secteur de l’Elsau à compter du jeudi 3 novembre.»

Mais que s'est-il passé sur le réseau de la (CTS) et notamment sur la ligne B du tram à partir de l’Elsau ? Il y a quelques semaines, les agents de la CTS avaient prévenu : si la sécurisation du réseau ne s’arrangeait pas significativement sur la ligne B au niveau de la station Martin Schöngauer, ils exerceraient leur droit de retrait.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Une menace mise à exécution mardi soir après de nouvelles agressions, dont une qui a notamment touché un conducteur de la CTS. Lundi soir, le caillassage d’un tram aurait provoqué la projection d’un débris de verre dans l’œil d’un agent de la CTS, selon le syndicat CFDT qui depuis des semaines tire le signal d’alarme.

Une barre de fer sur les rails

Mais c’est une ultime agression, survenue mardi soir qui a décidé les agents de la CTS à exercer leur droit de retrait. Peu avant 18h, « une bande de jeunes a placé délibérément une barre de fer sur les rails du tram pour immobiliser celle-ci à la station Martin Schongauer. Puis cette même bande a pris le tram à une autre station et en sortant a caillassé les vitres. »

Pour Kevin, 20 ans, résident dans le quartier et utilisant quotidiennement le tram, cela ne va pas changer grand-chose. « L’arrêt Schöngauer n’est pas loin de l’Elsau. Moi, ça ne me dérange pas de marcher 100 mètres. Mais c’est pour les gens de Lingolsheim et des autres stations que c’est dur. Pourtant ça se passe bien chez eux, ils n’y sont pour rien. »

Plus tranchant, pour Bilal, 36 ans, père de famille, cette situation est incompréhensible. « C’est du n’importe quoi. On n’est pas à Bagdad. C’est à la police de régler ça. C’est des petits jeunes qui font ça. Ils feraient mieux de mettre des médiateurs venant du quartier et qui les connaissent, des gros balèzes et ils ne bougeraient plus. Il n’y a pas tant de violences ici, c’est exagéré. »

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

« Police ou pas, il n’y a rien d’autre à faire ici. »

Pour Akkouche, quadragénaire, cela ne va rien changer, juste empêcher son père, handicapé, de sortir de chez lui et gêner les gens qui travaillent. Quant à Kévin, amusé par tant d’intérêt porté à son quartier, il fanfaronne « il n’y a pas de surfeurs mais des dealers, et ça casse quand même, police ou pas, il n’y a rien d’autre à faire ici. »

Davantage de police ? C’est une des demandes du député (PS) Eric Elkouby qui dans un communiqué indique que le directeur de la sécurité publique lui a assuré « que depuis plusieurs semaines, les effectifs de la police nationale ont été augmentés sur le terrain et que des interpellations sont faites quotidiennement à l’Elsau. » D’ailleurs, le député a entre autre « sollicité » ce mercredi matin le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, mais aussi « obtenu que la CTS puisse rencontrer aujourd’hui les services de l’Etat, le préfet en particulier, pour aborder cet important dossier. »

Un retrait en accord avec la direction

La CTS avait indiqué dans un communiqué dès mardi dans la soirée soutenir ses agents « Pour des raisons de sécurité, s’agissant d’actes répétés » et « que les personnels ont décidé, en accord avec la direction de fait valoir leur droit de retrait. »

Voila une partie des dégâts de la soirée d'halloween

Posted by Syndicat Cgt Cts on Tuesday, November 1, 2016

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Depuis mardi, a ligne B du tramway effectuait son terminus à l’arrêt Elsau. Les arrêts Schöngauer, Elmerforst, Wihrel, Ostwald Hôtel de Ville, Bohrie, Alouettes et Lingolsheim Tiergaertel n'était plus desservis.

La ligne 40 empruntait un itinéraire de déviation. Les arrêts Schöngauer et Michel Ange n'étaient plus desservis. La ligne 2 effectuait, quant à elle, son terminus à l’arrêt Roethig et ne desservait plus l’arrêt Elmerforst.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Sujets liés