De l'aide, sauf pour les « nazes »

Ludovic Meignin - ©2007 20 minutes

— 

Décidément, Hautepierre fait actuellement l'objet de toutes les attentions. L'Anru y conduit un projet de rénovation de grande ampleur. Quant au maire Fabienne Keller (UMP) et au président de la CUS, Robert Grossmann (UMP), ils ont promis mercredi, en lançant leur campagne municipale, d'y prolonger le tram s'ils sont réélus. C'est dire si la visite du quartier effectuée hier par la secrétaire d'Etat chargée de la Politique de la ville, Fadela Amara, tombe à point nommé. Sur le fond pourtant, elle n'a fait aucune déclaration forte. Hautepierre s'inscrit dans sa tournée des quartiers de l'Hexagone en vue de l'élaboration du plan national des banlieues qui doit être annoncé en janvier.

« L'idée, c'est d'aller très vite pour donner un coup de main aux habitants. Mais l'exigence républicaine, c'est aussi qu'il y ait une démarche citoyenne de leur part », a déclaré la secrétaire d'Etat après une rencontre avec des habitants à l'annexe du centre social Le Galet. Quelques minutes auparavant, des jeunes lui avaient notamment fait part de leurs difficultés d'accès à l'emploi et d'un manque de subventions. « Nous sommes dans la détresse. Il faut nous aider », a dit l'un d'entre eux, affirmant vouloir monter un projet associatif avec d'autres jeunes. « Si vous n'êtes pas des nazes, l'Etat vous aidera », a répondu Fadela Amara. Reste à savoir à quelle hauteur le plan national des banlieues sera financé. Il pourrait s'intégrer dans le budget de 795 millions d'euros qui doit être attribué en 2008 au titre du programme « Equité sociale et territoriale et soutien ».