Vendanges: A quoi faut-il s'attendre avec le millésime 2016 en Alsace?

VITICULTURE Si la qualité est encore là, le vignoble alsacien a pu renouer avec la quantité durant ces vendanges 2016...

Alexia Ighirri

— 

Vendanges en Alsace (Illustration)
Vendanges en Alsace (Illustration) — G. VARELA / 20 MINUTES

La saison des vendanges est bientôt derrière nous. Il est désormais temps de regarder d’un peu plus près ce que le millésime 2016 nous réserve. Le Conseil interprofessionnel des vins d’Alsace (Civa) a livré une première interprétation. 20 Minutes vous résume ce qu’il faut savoir.

Un millésime prometteur. Les premiers constats faits en cave sont encourageants. Selon le Civa, les vins de base crémant sont magnifiques. Les pinots blancs et les sylvaners sont « légers et fruités », les muscats « aromatiques et croquants », les premiers jus de pinots noirs « très colorés avec des tanins mûrs ». Les pinots gris devraient aussi être réussis. Quant aux gewurztraminers, les premiers récoltés se montrent très typés avec des notes de fruits exotiques.

De la quantité (enfin). Après trois ans de très faible récolte et de stocks qui sont tombés au plus bas dans les caves, le millésime 2016 retrouve enfin un niveau normal en termes de volume de récolte avec 1,15 million d’hectolitres espérés. De quoi reconstituer un peu les stocks.

Etat sanitaire parfait. Les aléas climatiques ont bien des conséquences sur le vignoble. Au printemps, en raison de l’humidité, la pression du mildiou s’est fait sentir. Juillet a été marqué par les pluies mais aussi des températures en deçà des normales de saison. Heureusement pour les viticulteurs, le temps chaud et sec – voire caniculaire — s’est installé en août. Permettant de maintenir un état sanitaire très satisfaisant, assure le Civa.