PHOTOS. Lutte contre le cancer du sein: La Strasbourgeoise voit la vie en rose

SOLIDARITE Près de dix-sept mille coureuses et marcheuses se sont élancées dans les rues de Strasbourg pour une course solidaire contre le cancer…

Gilles Varela

— 

Strasbourg le 9 octobre 2016. La Strasbourgeoise. Course organisée dans le cadre d'une campagne d'information et de sensibilisation contre le cancer du sein. Lancer le diaporama
Strasbourg le 9 octobre 2016. La Strasbourgeoise. Course organisée dans le cadre d'une campagne d'information et de sensibilisation contre le cancer du sein. — G. Varela / 20 Minutes

Une véritable vague rose ce dimanche matin a déferlé dans les rues de la ville. Vêtues de rose, près de dix-sept mille coureuses et marcheuses se sont élancées dans les rues de Strasbourg pour la course solidaire de 5 km organisée dans le cadre de la lutte contre le cancer du sein, décalée d’un jour pour des raisons de sécurité, ce dimanche au lieu de vendredi soir comme chaque année. Mais l'événement n’a pas trop pâti de ce léger contretemps. Et même si le chiffre espéré des 20.000 participantes n’a pas été atteint, la septième édition de La Strasbourgeoise reste un beau succès.

Strasbourg le 9 octobre 2016. La Strasbourgeoise. Course organisée dans le cadre d'une campagne d'information et de sensibilisation contre le cancer du sein.
Strasbourg le 9 octobre 2016. La Strasbourgeoise. Course organisée dans le cadre d'une campagne d'information et de sensibilisation contre le cancer du sein. - G. Varela / 20 Minutes

 

Le cancer du sein, « il faut en parler »

Solidarité, moments de partages, La Strasbourgeoise est aussi l’occasion de découvrir la ville autrement, de la place de l’Etoile au centre-ville en passant par le quartier de l’Esplanade, de la Krutenau et des quais. Malgré une température un peu fraîche, elles sont venues par petits groupes de copines ou collègues de travail, de club de gym, l’ambiance était au beau fixe et chaleureuse. Pour Patricia, 26 ans, c’est un moment incontournable : « C’était dur mais mes potes m’ont poussé jusqu’à la ligne d’arrivée, mais c’est important d’être là, mon amie qui a eu un cancer du sein court elle aussi, il y a de l’espoir, il faut en parler et continuer à se mobiliser. »

Pour la petite histoire c’est Caroline El Himer qui a franchi facilement la ligne d’arrivée la première.

>> A lire aussi : VIDEO. La Strasbourgeoise veut séduire 20.000 femmes pour lutter contre le cancer du sein