Basket: A la SIG, le jeune Frank est en train de devenir le grand Ntilikina

SPORT Strasbourg affronte Orléans ce samedi dans le cadre de la 3e journée de ProA...

Alexia Ighirri
— 
Le joueur de la SIG basket, Frank Ntilikina (Archives)
Le joueur de la SIG basket, Frank Ntilikina (Archives) — Henri Collot/SIPA

Le meneur de 18 ans élu meilleur espoir du championnat de France l’an dernier continue sur sa lancée. La saison de ProA à peine commencée,  a déjà marqué de nombreux points. Et a marqué les esprits, notamment après sa prestation très remarquée contre l’Asvel dimanche dernier.



Celui qui faisait déjà les beaux jours des Espoirs de la  a désormais sa place et un temps de jeu croissant chez les professionnels. « Ça change, j’entre un peu plus dans la rotation de l’équipe », débute Frank Ntilikina, humblement.

« Tout travailler pour devenir le meilleur joueur possible »

Le Strasbourgeois ne s’enflamme pas : « J’ai encore beaucoup de points sur lesquels progresser. Surtout quand on est jeune, il faut être serein avec la balle, prendre du physique. Je vais tout travailler pour devenir le meilleur joueur possible. Personnellement, je me dis que si j’ai été bon un jour je peux faire mieux encore la prochaine fois. »



Sa satisfaction personnelle après son match contre l’Asvel a « vraiment été gâchée par la défaite. Dans ces conditions, il est difficile de se réjouir de son match. »



Oui parce qu’au cours de la conversation, Frank Ntilikina replace très vite le collectif au centre de son discours. « Je continue à travailler à fond sur le terrain. Mais il faut s’améliorer collectivement pour produire un bon jeu. »

Interrogé sur le niveau de jeu affiché par son jeune meneur dimanche dernier, Henrik Dettmann joue la prudence : « Il ne jouera pas tous les matchs à ce niveau. Mais vous pourrez voir sa progression dans quelques mois ». Avant de tout de même ajouter, sourire aux lèvres : « J’ai une photo dans mon téléphone sur laquelle on voit Frank porter mon bagage lors d’un déplacement. Dans 10 ans, je la montrerai à mes amis pour leur prouver qu’un All-Star NBA a un jour porté ma valise ».

Fin septembre déjà, lors de la présentation de l’équipe avant le début de la saison, le staff avait eu quelques mots pour le meneur, le plus jeune de l’équipe : « C’est le parfait exemple de ce que veut dire se donner les moyens pour toucher son rêve ».

Un rêve qui pourrait continuer de grandir outre-Atlantique, en NBA. Des sites spécialisés parlent en effet du jeune basketteur . Mais avant, laissons les Strasbourgeois profiter de leur pépite.