RSA contre bénévolat: Le conseil départemental du Haut-Rhin persiste et signe

SOCIETE Malgré la décision du tribunal administratif qui juge illégal de conditionner le versement du RSA à sept heures de bénévolat, le conseil départemental du Haut-Rhin annonce sa « volonté d’inscrire le bénévolat dans les parcours d’insertion des allocataires du RSA »…

Gilles Varela

— 

Les allocataires du RSA sont surveillés en Alsace. (Illustration)
Les allocataires du RSA sont surveillés en Alsace. (Illustration) — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Dans un communiqué, le président du conseil départemental du Haut-Rhin Eric Straumann vient d’annoncer que le conseil départemental maintient sa « volonté d’inscrire le bénévolat dans les parcours d’insertion des allocataires du RSA. »

D’ici la fin de l’année, promet Eric Straumann, « le conseil départemental du Haut-Rhin proposera un dispositif adapté et concerté. Près de 300 personnes, allocataires, associations et partenaires du secteur de l’insertion sont en effet associés depuis le printemps aux différents ateliers participatifs mis en œuvre par le comité de pilotage. »

>> A lire aussi: Conditionner le RSA à des heures de bénévolat jugé illégal par le tribunal

Les liens qui lient la collectivité et les allocataires du RSA

Un dispositif qui s’appuiera notamment « sur l’inscription de l’action de bénévolat dans les contrats d’engagements réciproques qui lient aujourd’hui la collectivité et les allocataires du RSA », précise le communiqué.

Décidé, le conseil départemental affirme que « la contrainte à l’inaction imposée par le jugement du Tribunal Administratif et le paiement de l’allocation RSA par le département comme seules réponses aux enjeux du RSA ne peuvent satisfaire des élus locaux en responsabilité. » Reprochant que « le mot RSA soit complètement en panne et que les effets désastreux du chômage de masse perdurent et s’amplifient », Eric Straumann estime que cela a des conséquences directes sur les finances des Départements qui doivent aujourd’hui supporter à la place de l’Etat plus de quatre milliards d’Euros de dépenses liées au versement du RSA (50 millions pour le Département du Haut-Rhin).

>> A lire aussi: Bénévolat contre RSA: Le dispositif appliqué dans le Haut-Rhin dès janvier 2017

Une solution ?

Rappelant que « les élus locaux doivent pouvoir activer tous les leviers qui sont à leur disposition pour répondre aux enjeux » de la société, le conseil départemental affirme que « le bénévolat doit redonner aux allocataires du RSA les plus fragilisés et les plus isolés toute leur place dans la société pour rendre chacun davantage acteur de son parcours de vie. »