Strasbourg: Un cas suspect de Zika diagnostiqué aux portes de la ville

SANTE Pour toutes les maisons concernées à Schiltigheim, les habitants ont été contactés et les mesures à prendre contre les moustiques restent les mêmes…

Gilles Varela

— 

Le moustique-tigre est présent dans le Bas-Rhin.
Le moustique-tigre est présent dans le Bas-Rhin. — LODI FRANCK/SIPA

Nouvelle alerte à Schiltigheim. Non seulement le moustique-tigre est présent et actif dans la commune, mais le 30 septembre 2016, un cas suspect de Zika y a été diagnostiqué, indique le Conseil départemental du Bas-Rhin (CD 67). Selon les informations communiquées, le lieu de résidence de la personne malade est situé au cœur du quartier des malteries. Un quartier déjà colonisé par le moustique tigre et surveillé de près par le Syndicat de lutte contre les moustiques du Bas Rhin (SLM67).

>> A lire aussi: Cinq idées reçues à écraser sur le moustique-tigre

Supprimer les eaux stagnantes

Dans un premier temps, les voisins immédiats des lieux fréquentés par le patient (périmètre de 100 à 150 m environ) ont bénéficié d’une information en porte à porte par le SLM 67. Lors de cette rencontre une destruction des gîtes larvaires a été réalisée (suppression des eaux stagnantes…). Contrairement àl’opération de traitement précédemment effectuée dans la même commune en 2015, celle-ci n’a concerné qu’un périmètre limité, précise le CD 67. Par prévention, un traitement complémentaire a été effectué mardi au petit matin. Mais pas de panique, tous les habitants des maisons concernées ont été contactés et informés oralement et par écrit des mesures à prendre. En dehors de ces habitations, il n’y a aucune mesure particulière à prendre, si ce n’est de supprimer les eaux stagnantes pour ne pas favoriser la pullulation du moustique tigre.