Vesoul: Des membres de la Fédération de chasse de Haute-Saône dans le viseur de la justice

JUSTICE Sept membres de la Fédération de chasse de Haute-Saône dont son ancien président sont jugés dès jeudi pour la destruction d’espèces protégées dans une réserve qu’ils géraient…

G.V.

— 

Un chasseur en pleine action. Illustration
Un chasseur en pleine action. Illustration — A. Gelebart / 20 Minutes

Sept prévenus de la Fédération départementale des chasseurs de Haute-Saône (FDC 70) comparaissent depuis ce jeudi matin devant la justice pour la destruction d’espèces animales protégées sur le site d’une réserve gérée par l’organisation elle-même…

Si les faits remontent à 2013, ils restent bien gravés dans l’esprit des douze associations protectrices de la nature ou des animaux, parties civiles dans ce procès. L’ancien président de la Fédération fait, lui, partie des sept prévenus.

Les faits reprochés

A cette époque, la FDC 70 avait aménagé un terrain pour y favoriser la présence du petit gibier. Afin de permettre aux faisans ou aux lapins de proliférer, des pièges avaient même été installés pour les renards et les fouines.

Mais d’autres animaux qui eux étaient protégés, comme des éperviers, des buses, mais aussi des chats sauvages, ont aussi été pendant trois ans capturés par dizaines et éliminés, selon l’Est Républicain.

Deux jours d’audience sont prévus en cette fin de semaine au tribunal correctionnel de Vesoul.