Strasbourg: Des artistes réinventent l’emblème de la brasserie Fischer

CULTURE Dix artistes ont interprété à leur manière le célèbre « Fischermännele » de la brasserie alsacienne. Des versions à découvrir lors d’une exposition à la Popartiserie…

Alexia Ighirri

— 

Strasbourg, le 28 septembre 2016: Dix artistes réinventent l'emblème de la brasserie Fischer. Marie-Pascale Engelmann devant son œuvre.
Strasbourg, le 28 septembre 2016: Dix artistes réinventent l'emblème de la brasserie Fischer. Marie-Pascale Engelmann devant son œuvre. — Alexia Ighirri/20 Minutes

Vous visualisez certainement le Fischermännele, ce bonhomme assis sur un tonneau, en train de boire une chope de bière. Eh bien, oubliez la blondeur de cet emblème de la brasserie Fischer, son bonnet de laine noir et son costume traditionnel, datant de 1930.

Le groupe Heineken a demandé à dix artistes locaux d’interpréter à leur manière le symbole de la marque de bière alsacienne dans le cadre d’une opération baptisée « Swing Fischermännele ».

 Dix artistes réinventent l'emblème de la brasserie Fischer. Ici, l'œuvre d'Alain Riff.
Dix artistes réinventent l'emblème de la brasserie Fischer. Ici, l'œuvre d'Alain Riff. - thierryphotography.fr

Les artistes Dan 23, Solveen Dromson, Marie-Pascale Engelmann, Toma H, Horéa, Pisco Logik, Missy, Jean-Marc Nigon, Alain Riff et Anne Wicky ont eu carte blanche pour donner vie à leur Fischermännele, à partir d’une base vierge 3D — d’1,50m de haut et 35 kilogrammes — sculptée par Marion Herbst.

« Une image de notre enfance »

« Quand on le reçoit, on se fait un café et on s’assoit, sourit Marie-Pascale Engelmann. Et puis après on se dit “comment faire pour, non pas le rajeunir, mais lui donner une nouvelle âme ?” ». Heureuse d’avoir pu « “repopartiser” cette image de notre enfance », l’artiste strasbourgeoise a travaillé sur le végétal, reprenant le jaune du houblon et le cuivre des brasseries.

Collage, peinture, effet miroir… L’emblème Fischer en est tout transformé. Et ce dans dix styles bien différents. Les nouveaux modèles sont exposés du 29 septembre au 5 octobre à la Popartiserie à Strasbourg. Ils seront ensuite installés, après tirage au sort, dans dix sites différents de l’agglomération.

Patrimoine historique et Alsace 2.0

L’opération « Swing Fischermännele » s’inscrit dans une série d’initiatives lancée par Heineken dans le but de « réinvestir la marque Fischer, de revendiquer l’appartenance au territoire alsacien, en trouvant le juste équilibre entre le patrimoine historique et la modernité, l’Alsace 2.0 ».

>> A lire aussi: Le projet de reconversion du site de l'ancienne brasserie Fischer de Schiltigheim dévoilé

Ainsi en 2014, le groupe a décidé de relancer la marque en la relookant. Un concours d’idées a également été organisé en début d’année pour moderniser la brasserie Fischerstub à l’entrée de Schiltigheim, qui devrait se transformer un biergarten. Avec ces nouveaux Fischermännele, Heineken avait donc décidé d’encore pousser le bouchon un peu plus loin.