Strasbourg: Une Strasbourgeoise se lance dans le «cat-sitting», un nouveau service de garde à domicile pour chat

ANIMAUX Vous cherchez à faire garder votre chat ? Dans la capitale alsacienne, il est désormais possible de faire appel à une « cat-sitter »…

Alexia Ighirri

— 

Strasbourg: Une Strasbourgeoise se lance dans le
Strasbourg: Une Strasbourgeoise se lance dans le — Angel Sallade/REX/REX/SIPA

On fait bien appel à une baby-sitter pour les bambins, alors pourquoi pas pour les chats ? C’est là tout le principe du « cat-sitting », un concept un peu plus répandu à Paris qu’ailleurs en France et qui commence à se professionnaliser.

>> A lire aussi: Les scènes mythiques et hilarantes des chats sur le Net

A Strasbourg, la « cat-sitter » professionnelle Laëtitia Papirer lance un nouveau service de garde à domicile pour chat, baptisé Lysaël catsitting. Mais comment devient-on officiellement nounou de matous ?

>> A lire aussi: Faire garder son animal, ça fait un mal de chien à votre portefeuille (surtout à Paris)

Inutile de préciser qu’il faut apprécier ces animaux de compagnie avant de se lancer. Ça tombe bien, Laëtitia Papirer les adore. « Je voulais toujours faire quelque chose en rapport avec les chats pour travailler dans un domaine passion », explique celle qui commercialisait des jouets bios pour félins lorsqu’elle habitait Colmar.

Pour une activité professionnelle néanmoins, la passion ne suffit pas. La cat-sitter est titulaire d’un Certificat de capacité destiné à l’exercice des activités liées aux animaux de compagnie d’espèces domestiques (CCAD), option chat, qu’elle a obtenu auprès de l’école nationale vétérinaire d’Alfort, sous la houlette du ministère de l’Agriculture.

« Un chat est bien mieux à son domicile »

Examen en poche, et après s’être renseignée sur le cadre légal, Laëtitia Papirer a voulu faire « quelque chose de plus poussé » que les services de garde actuellement proposés. Voilà comment Lysaël catsitting a vu le jour fin août.

Un service 100 % à domicile, du premier entretien à la restitution des clés : « Parce qu’il a été prouvé qu’un chat est bien mieux à son domicile. Je fais une première rencontre chez les clients pour prendre le maximum d’informations sur les habitudes du foyer, la personnalité du chat, ses éventuels problèmes de santé, etc., liste celle qui personnalise la garde en fonction de l’animal et des attentes des maîtres. Et pour répondre à leurs questions aussi, parce que ce n’est jamais simple de laisser son chat et son logement à quelqu’un d’autre. »

Formée aux premiers soins

Cerise sur le gâteau : Laetitia Papirer est capable de réanimer un chat. Sans souhaiter, bien évidemment, arriver à cet extrême, la Strasbourgeoise fait savoir qu’elle est aussi formée aux premiers secours félins « pour soigner différents types de plaies, et faire face aux situations d’urgence. Comme ça quand les maîtres partent, ils peuvent partir l’esprit serein ».

Mais dans les visites quotidiennes d’une cat-sitter, il s’agit avant tout de changer la litière, donner à manger, parler et jouer avec le félin, le brosser, le caresser… Bref, « veiller à ce que son environnement de vie soit impeccable ». Tout pour que le chat, promet sa nounou, soit bien dans ses pattes.