Foire européenne de Strasbourg : Ils ont fait manger, boire et faire du sport à Manuel Valls

COMMERCE Après son discours d’inauguration, Manuel Valls a dégusté, bu et même couru dans quelques allées de la Foire européenne de Strasbourg. Où il n’a pas manqué d’en surprendre certains…

Bruno Poussard

— 

Manuel Valls est reparti de la Foire européenne les bras chargés d'un certain nombre de cadeaux, dont ce presse-citron.
Manuel Valls est reparti de la Foire européenne les bras chargés d'un certain nombre de cadeaux, dont ce presse-citron. — B. Poussard / 20 Minutes.

Tenir un stand à la Foire européenne de Strasbourg n’est pas de tout repos. Encore moins pour ceux qui sont sur le chemin du cortège d’inauguration. Parce que voir débarquer un Premier ministre (un peu) à l’improviste mais très entouré a de quoi impressionner. Certains l’ont encore vécu ce vendredi, peu après l’ouverture.

>> A lire aussi : VIDEO. Emmanuel Macron prend son temps à la Foire européenne.

« On était informés du passage de Manuel Valls dans notre hall, mais on ne savait pas du tout où il s’arrêterait, raconte Edouard, devant un tapis de course non motorisé Sprintbok, commercialisé dès octobre. Peu avant, l’adjoint aux sports nous a dit qu’il allait tenter de le faire venir mais on pensait qu’il ne monterait pas dessus. Finalement, il a fait quelques foulées ! »

S’il a montré une aisance laissant supposer une potentielle habitude de la pratique de la course sur tapis, le Premier ministre a aussi donné quelques sueurs froides à Edouard et sa collègue, Nathalie. « On ne savait pas trop quoi lui dire, assume-t-elle, mais c’est plutôt lui qui nous a posé les questions au final, et nous n’avons pas changé notre discours avec les autres clients potentiels autour. »

Bien suivi, Manuel Valls s'est arrêté à un certain nombre de stands ce vendredi matin après l'inauguration de la Foire européenne.
Bien suivi, Manuel Valls s'est arrêté à un certain nombre de stands ce vendredi matin après l'inauguration de la Foire européenne. - B. Poussard / 20 Minutes.

Et un presse-citron pour le Premier ministre, un !

Le rituel est inévitable. Le discours d’inauguration est toujours suivi d’une déambulation dans les allées de la Foire. Certains attendent l’invité avec impatience, d’autres se laissent surprendre. Venu d’Avignon, Stéphane Lacroix était en pleine démonstration lorsque Manuel Valls a décidé de venir jeter un œil, avec la meute l’entourant…

« Ça m’a un peu perturbé, mais c’était plus de l’émotion que du stress », insiste ce grand habitué de la Foire européenne. Un mini-hachoir entre les mains pour faire un taboulé, le commerçant a poursuivi. Jusqu’à offrir le presse-citron utilisé ensuite au chef du gouvernement. « J’étais étonné qu’il s’arrête, termine-t-il, mais c’était un plaisir ! »

« On peut boire dans le verre du Premier ministre ? »

Thibaut Jarrousse, lui, connaissait déjà Manuel Valls. Peu après sa nomination, ce cofondateur du 10-vins, premier sommelier connecté au monde lui avait même offert une caisse de la « cuvée Valls ». Et le Premier ministre ne l’avait pas oublié ! Aléatoire, son passage lui a cette fois permis d’offrir à l’ancien maire d’Evry un verre de blanc vite avalé.

Le Premier ministre a eu le droit à plusieurs dégustations.
Le Premier ministre a eu le droit à plusieurs dégustations. - B. Poussard / 20 Minutes.

Une visite pas particulièrement inquiétante pour ce Nantais. « Je lui ai expliqué les mêmes choses qu’à chacun de nos autres clients potentiels », clame-t-il. Mais cette dégustation a fait des émules autour de lui. « Quelqu’un est même venu me demander s’il pouvait boire dans le même verre que le Premier ministre ! » Ou même plus que des émules…