Strasbourg: Un juif blessé après une attaque au couteau

FAITS DIVERS L'auteur des faits, aux antécédents psychiatriques, a été arrêté par la police. Aaucune motivation terroriste n’a été établie...

A.I. avec AFP

— 

Un juif religieux blessé après une attaque au couteau à Strasbourg.
Un juif religieux blessé après une attaque au couteau à Strasbourg. — Capture d'écran - Google Maps

Un juif portant une kippa a été victime d’une attaque au couteau à Strasbourg. Alors que l’information commençait à se propager vers midi sur les réseaux sociaux, elle a ensuite pu être confirmée par le Journal du Dimanche.

  • Que s’est-il passé ?

Vendredi vers 11h, un sexagénaire qui portait la kippa a été agressé au moment où il s’apprêtait à son domicile par une personne qui se trouvait devant son immeuble, situé en plein quartier juif à Strasbourg. Il a été blessé par un homme qui aurait crié « Allahou akbar » (une information confirmée par le parquet de Strasbourg) au moment de l’attaquer avec un couteau au thorax. Resté sur place, l’auteur des faits a été interpellé par des témoins sans opposer de résistance. Il a pu être arrêté dans la foulée par les forces de l’ordre.

Selon un témoin contacté par 20 Minutes, résidant dans le quartier, l’arrestation d’un homme « plus jeune que sa victime, d’une trentaine ou quarantaine d’années, en tout cas pas un ado ni un vieux monsieur » s’est fait rue Finkmatt à l’angle de l’avenue des Vosges et du boulevard Clemenceau.

  • Que sait-on sur l’agresseur présumé ?

L’homme, présentant des antécédents psychiatriques, avait déjà commis une agression antisémite similaire six ans plus tôt. En 2010, il s’en était en effet pris à un quadragénaire qui portait lui aussi une kippa, passé à tabac à l’aide d’une barre de fer et blessé à l’arme blanche.

Le parquet de Strasbourg avait à l’époque décrit l’agresseur comme un homme souffrant de troubles psychiatriques, « qui pense qu’il fait l’objet d’un complot des juifs » auxquels il attribue « tous les malheurs qui ont pu lui arriver dans la vie ». Il avait été déclaré pénalement irresponsable en raison de troubles mentaux. Il avait ensuite fait l’objet de plusieurs hospitalisations d’office et est actuellement suivi par un médecin psychiatre.

Le grand rabbin de Strasbourg René Gutman demandant « que des mesures soient prises : si cette personne peut ressortir en ville et, dès qu’il voit une personne en kippa, l’agresser au couteau, cela pose problème ». Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a appelé le grand rabbin dès la mi-journée pour lui exprimer sa solidarité.

    Le Consistoire Israelite du Bas-Rhin, le Grand Rabbinat du Bas-Rhin et le Crif ont par voie de communiqué demandé au préfet « de prendre toutes les mesures pour que l’agresseur, qui avait déjà agressé en 2010 un membre de notre communauté, soit placé d’office en unité psychiatrique ».

      • Dans quel état se trouve la victime ?

      Les jours de ce retraité de 62 ans, père de trois enfants, et blessé à l’abdomen, ne sont pas en danger.

      Vendredi, le rabbin strasbourgeois Mendel Samama s’est très vite montré rassurant quant à l’état de santé de la victime.

      « J’espère et je souhaite que cela reste un acte isolé », a déclaré celui qui, arrivé sur les lieux peu après l’agression, a pu parler à la victime : « Il est très choqué et se sent miraculé ». Il « a eu le réflexe de se sauver avant que l’agresseur lui porte un deuxième coup de couteau », a-t-il raconté.

      • Où en est l’enquête ?

      L’agresseur a été placé en garde à vue dans le cadre d’une enquête de flagrance ouverte par le parquet de Strasbourg. « D’après les premiers éléments, aucune motivation terroriste n’a été établie mais il est envisagé l’ouverture d’une information judiciaire du chef de tentative de meurtre avec cette circonstance que les faits ont été commis à raison de l’appartenance réelle ou supposée de la victime à une ethnie, une race ou une religion déterminée », précise le parquet.