Strasbourg: L'extension du dispositif Vélhop à Kehl adoptée au conseil municipal commun des deux villes

ENVIRONNEMENT Il sera bientôt possible de se procurer un Vélhop outre-Rhin…

Fanny Hardy

— 

Velhop (Illustration)
Velhop (Illustration) — G.VARELA / 20 MINUTES

Ce vendredi après-midi, lors du conseil municipal commun de Strasbourg et de Kehl, au centre administratif place de l’Etoile, l’extension du dispositif Vélhop côté kehlois a été adoptée à l’unanimité.

Si le Vélhop fait maintenant bien partie du paysage dans la ville alsacienne, le conseiller municipal strasbourgeois Jean-Baptiste Gernet (PS) a tenu à indiquer qu’il faisait « aussi » partie du paysage kehlois parce qu’existaient déjà des « habitudes transfrontalières » en matière de mobilité. La décision du conseil municipal vient donc renforcer ce dispositif de l’autre côté du Rhin. « A partir du 1er septembre, il y aura plus de Vélhop à Kehl. Des agents de la municipalité circuleront sur des vélos verts », a ainsi confirmé Toni Vetrano, maire de Kehl (CDU).

« Kehl est dans la même situation que Strasbourg »

Répondant aux interrogations des Allemands à propos de l’obligation de déposer son Vélhop à la station où on l’avait pris au départ, le maire de Strasbourg Roland Ries (PS) s’est voulu rassurant : « On a voulu mettre en place un projet spécifique à Strasbourg, adapté aux habitudes des habitants. Je pense que Kehl est dans la même situation géographique et dans la même situation environnementale, pour adopter le même système ».

La question posée reste en revanche le financement, des vélos comme des stations d’accueil. S’il est acté que la municipalité allemande participera en partie, celle-ci espère aussi des subventions extérieures. Visé, Robert Hermann, président de l’Eurométropole et adjoint au maire de Strasbourg (PS), a assuré souhaiter que ce projet se réalise. « Mais son financement doit être clarifié. »