Aide aux victimes: L'Etat appelle les autres villes de France à suivre l'exemple de Strasbourg

SOCIETE Juliette Méadel, secrétaire d'Etat chargée de l'aide aux victimes, était à Strasbourg ce mercredi...

Alexia Ighirri

— 

Aide aux victimes: L'Etat appelle à suivre l'exemple de Strasbourg. La secrétaire d'Etat Juliette Méadel participe à une formation des gestes qui sauvent.
Aide aux victimes: L'Etat appelle à suivre l'exemple de Strasbourg. La secrétaire d'Etat Juliette Méadel participe à une formation des gestes qui sauvent. — A. Ighirri / 20 Minutes

L’initiative strasbourgeoise a séduit Juliette Méadel. En déplacement dans la capitale alsacienne ce mercredi, la secrétaire d’Etat chargée de l’aide aux victimes a d’ailleurs souhaité que « l’ensemble des villes s’inspire de Strasbourg », exemplaire selon elle par l’initiative mise en place par la collectivité face à la menace terroriste.

>> A lire aussi: Strasbourg élabore un plan d'actions face à la menace

Mercredi matin, Juliette Méadel a notamment participé à l’ouverture de la formation des « référents citoyens » dispensée par l’association Paris aide aux victimes. Il s’agit d’agents, de psychologues ou encore des juristes qui en cas d’attaques terroristes pourront venir en aide aux associations pour les démarches administratives.

« Humaniser et professionnaliser l’aide aux victimes »

La secrétaire d’Etat a ensuite suivi une formation aux gestes qui sauvent avec le service départemental d’incendie et de secours, ouverte gratuitement par la ville à tous les citoyens. Pendant les sessions de juin, 500 Strasbourgeois ont été formés.

Dans le but de finalement permettre d’agir dans l’urgence de la situation mais aussi d’assurer un suivi. « C’est la première fois qu’il y a une prise en charge globale par la collectivité de ce qu’il y a à faire en cas d’attentat. C’est une action inédite directement axée sur les besoins nouveaux », a salué Juliette Méadel estimant qu’il faut « humaniser et professionnaliser l’aide aux victimes ».