Strasbourg: Comment réussir à réduire ses consommations d'énergie?

CONSOMMATION Un « Défi des familles à énergie positive » est lancé dans l'Eurométropole de Strasbourg...

Alexia Ighirri

— 

A Strasbourg, les familles vont être mises au défi de réduire leur consommation d'énergie.
A Strasbourg, les familles vont être mises au défi de réduire leur consommation d'énergie. — GILE MICHEL/SIPA

Economiser l’énergie, c’est l’affaire de tous. Et ça commence souvent dans son salon ou sa salle de bain. Partant de ce constat, l’Eurométropole de Strasbourg, Alter Alsace Energies et la Chambre de consommation d’Alsace veulent encourager quelque 200 familles du territoire à participer au «Défi des familles à énergie positive ». Le but ? Sensibiliser les citoyens à la maîtrise de l’énergie et de l’eau grâce à l’adoption d’écogestes. Une réunion d’information est organisée ce lundi à 18h au centre administratif de Strasbourg.

« Certes les Etats peuvent fixer des objectifs, peuvent être volontaristes mais si à l’échelle locale et à celle du citoyen, il n’y a pas de prise en compte rien n’est réalisable, estime le président de l’Eurométropole Robert Herrmann. S’il n’y a pas de changement de comportement dans la cellule familiale, on aura du mal à atteindre ces objectifs ».

Alors oui, mais comment ? Voici quelques conseils et astuces pour mettre le pied à l’étrier, avec notamment Jean-Charles Willm, habitant de Munholsheim au nord de Strasbourg qui a participé trois fois déjà au « Défi des familles à énergie positive ».

>> A lire aussi: Quels travaux pour qu'un logement gaspille moins d'énergie?

La chasse aux Watts
Jean-Charles Willm conseille avant tout de réaliser un diagnostic énergétique dans le logement. Et, entre autres, de s’emparer d’un wattmètre pour mesurer la puissance électrique de ses appareils. « Des familles font alors le tour de la maison avec leurs enfants. Elles se rendent compte qu’une de leur ampoule consomme plus qu’une autre et du coup il la change. Et généralement, quand tu vois ce qu’il consomme, tu te débarrasses de ton halogène après ça… », sourit-il.
Autre habitude à prendre : éteindre les appareils en veille. « Quand on calcule ce que coûte un téléviseur qui consomme 30 kilowatt-heure (kWh) et qui reste allumé 24 heures sur 24 toute l’année, on va immédiatement acheter une multiprise avec interrupteur », poursuit Jean-Charles Willm.

Un peu d’air pour le chauffage
Pour réduire sa consommation d’énergie, pensez à aérer votre logement. Si, si vous avez bien lu. Un air humide (humidité créée par les activités intérieures) est plus difficile à chauffer qu’un air sec, ce qui fait donc grimper la consommation en chauffage. Et si vous avez froid dans votre canapé, alors que vos radiateurs fonctionnent normalement, « il faut peut-être déplacer votre canapé vers une paroi plus chaude de votre logement », glisse le Mundolsheimois qui assure par ailleurs que baisser la température de son logement à 17°C la nuit permet de faire rapidement des économies.

Une consommation d’eau sans vague
C’est connu, il est recommandé de fermer le robinet quand on se brosse les dents ou lorsqu’on fait la vaisselle, de privilégier les douches aux bains. « Et il faut faire la différence entre la douche plaisir et la douche pour se laver pour laquelle cinq minutes suffisent », souligne Jean-Charles Willm. Plus technique, il encourage les gens à « vérifier le débit des points de puisage » mais aussi de tourner le mitigeur vers la droite pour utiliser une eau à température ambiante et d’investir dans des douchettes économiques qui permettent à terme des économies « sans perdre en confort ».