LGV Est: Paris-Strasbourg maintenant en 1h49, cinq trucs à faire pour occuper son voyage

TRANSPORT Dimanche, le trajet entre Paris et Strasbourg ne durera plus que 1h49 en TGV. « 20 Minutes » vous donne un wagon d’idées pour vous occuper dans le train…

Floréal Hernandez
— 
Dimanche 3 juillet, le trajet entre Paris et Strasbourg ne durera plus que 1h49. (Illustration)
Dimanche 3 juillet, le trajet entre Paris et Strasbourg ne durera plus que 1h49. (Illustration) — G. VARELA / 20 MINUTES

Hé hop 30 minutes en moins sur le trajet Paris-Strasbourg. Dimanche, la ligne va passer totalement en grande vitesse et la capitale ne sera plus qu’à 1h49 de la capitale alsacienne. Stupeur ! Vous saviez comment faire passer vos 2h19 de voyage entre les deux villes. Mais que pourrez-vous bien faire en seulement 1h49 ? 20 Minutes vous met sur les rails avec cinq occupations.

  • Epées et protège-tibias

En 1h49, vous avez le temps de remater Islande-Angleterre (2-1) pour disséquer le jeu de l’équipe surprise del’Euro 2016. Comme ça, dimanche soir, vous épaterez votre famille ou vos potes devant le quart de finale France-Islande en annonçant une passe décisive via une touche de Gunnarsson au nez et à la barde de tout le monde.

Pour ceux qui préfèrent les barbus poilus de Westerros, vous avez l’occasion de vous enfiler deux épisodes de Game of Thrones durant le trajet. Le petit laps de temps qu’il vous reste, vous partirez à la chasse aux loups ou aux dragons dans les wagons.

>> A lire aussi: Plus rapide dès le 3 juillet, le TGV Est sera aussi plus cher (mais pas pour tout le monde).

  • Être à la page

Alors si je compte bien, en 1h49, vous avez le temps de lire sept 20 Minutes. Mais comme vous êtes du genre à faire les mots croisés ou un sudoku après avoir rattrapé votre retard d’actu, on part sur les cinq journaux de la semaine et deux jeux. OK ?

Vous aviez déjà lu tous les 20 Minutes avant de prendre le train, le trajet vous laisse l’occasion d’ingurgiter près de 90 pages d’un bon bouquin avec quatre relevages de tête car vous suivez la personne qui passe dans le couloir et deux levers de siège car votre voisin va et revient des toilettes.

  • Assiette et repose-tête

On vous laisse le choix pour le menu, préparé par vos petites mains, acheté en gare ou dans le train. Asseyez-vous à votre place et attendez le départ du train. C’est parti : sortez vos victuailles. Comme vous êtes aimable, vous proposez trois chips à votre voisin. Après ripaille, place à une micro-sieste de 10 minutes. Un peu dans le coltar, vous filez au wagon bar pour prendre un café. Sur le retour, vous faites un arrêt au WC. Assis à votre place, vous vous offrez… une deuxième micro-sieste ! Voilà, vous êtes arrivé(e) et bien repu(e) et reposé(e).

  • Dans les oreilles

Pour lancer votre voyage de 1h49 vers Paris, vous optez pour le rock des Haut-Rhinois de Last Train et rien de mieux que Cold Fever pour quitter Strasbourg. Les Vosges passées, le Messin Cascadeur vient animer votre casque audio. Arrivé en Champagne-Ardenne – ah, la région Grand Est –, ce sont les Rémois de The Shoes qui vous font battre la mesure du pied avec notamment Time to Dance. D’ailleurs vous allez à Paris pour faire la fête, non ?

Si ça vous ennuie de changer d’albums, vous pouvez toujours mettre en boucle Trans-Europe Express de Kraftwerk.

  • Le petit plus

Avec un temps de trajet de 1h49, les accros à la nicotine gagnent 30 minutes entre leur dernière clope parisienne et la première strasbourgeoise. C’est aussi approximativement deux colères d’enfants en moins lors des départs en vacances.