Le déficit de l'ENA se chiffre à 1,8 million d'euros

ECONOMIE L’école formant les hauts fonctionnaires d’Etat a des comptes largement dans le rouge…

F.Ha

— 

Y aura-t-il moins d'élèves reçus à l'Ena dans les années à venir ? (Illustration)
Y aura-t-il moins d'élèves reçus à l'Ena dans les années à venir ? (Illustration) — G . VARELA / 20 MINUTES

Le trou devient vertigineux. Après un demi-million d’euros en 2014, le déficit de l’Ecole nationale d’administration a atteint 1,83 million d’euros en 2015… et il pourrait atteindre un seuil critique en mars prochain, indique Le Républicain Lorrain.

L’augmentation de la masse salariale serait la raison principale de ces mauvais chiffres. Dans un rapport interne, il est aussi reproché à l’Etat de ne pas assumer ses engagements et d’avoir réduit, entre 2006 et 2015, de 8 % le montant de sa subvention. Celle-ci s’élevait à 31 millions d’euros l’an passé.

Le nombre d’élèves accueillis pourrait passer de 90 à 80, ou même 76

L’établissement formant les hauts fonctionnaires d’Etat depuis 70 ans planche donc sur plusieurs pistes d’économies. Le nombre d’élèves accueillis pourrait passer de 90 à 80, ou même 76, dès l’année prochaine. La scolarité pourrait, elle, être raccourcie de six mois.

La double localisation de l’ENA, à Strasbourg et à Paris, fait aussi débat. Le service des cycles courts et la direction des relations internationales sont restés dans les locaux de la capitale, ce qui représenterait la charge principale de fonctionnement de l’école.