Basket: Vincent Collet et Strasbourg, c'est fini!

SPORT La SIG vient d’annoncer qu’elle ne renouvelait pas le contrat de son coach Vincent Collet. Tout indiquait qu’il souhaitait partir…

Floréal Hernandez

— 

 La SIG a décidé de ne pas renouveler le contrat de Vincent Collet. Le coach part sur une défaite en finale de Pro A mais aussi sur un bilan flirtant avec les 63% de victoires en cinq ans.
La SIG a décidé de ne pas renouveler le contrat de Vincent Collet. Le coach part sur une défaite en finale de Pro A mais aussi sur un bilan flirtant avec les 63% de victoires en cinq ans. — G. Varela / 20 Minutes

Vincent Collet partira de Strasbourg sur une défaite. Au lendemain de la finale de Pro A perdue contre l’Asvel, la SIG a annoncé, cette après-midi, sur son site Internet qu’elle « ne renouvelle pas » le contrat de son entraîneur qui était arrivé à expiration.

Près de 63 % de victoires !

Le club avait proposé en novembre une prolongation de contrat à son coach. Celui-ci avait indiqué préférer attendre le printemps pour donner sa réponse. La finale de l’Eurocoupe, fin avril, puis celle de Pro A ont repoussé sa décision mais aussi agacé les dirigeants du club strasbourgeois.

S’il ne répondait pas, Vincent Collet reconnaissait ambitionner gérer une équipe d’Euroligue. Finalement, cela a conduit à une séparation.

>> A lire aussi: Pourquoi on aime Strasbourg même si le club perd toujours en finale.

La SIG « a chaleureusement remercié [Vincent Collet] pour son action qui a contribué à son redressement » et souligne son admirable parcours lors de ses cinq années à la tête de l’équipe strasbourgeoise : « Quatre finales de ProA, deux premières et deux deuxièmes places en saison régulière, une finale d’Eurocup, un succès à la Leaders Cup et une finale, une Coupe de France. » Le coach a dirigé 279 rencontres toutes compétitions confondues pour 175 victoires (62,7 %), 103 défaites et un nul.

>> A lire aussi: Vincent Collet est-il le meilleur entraîneur de l'histoire du basket français?

« La SIG annoncera prochainement le nom de son remplaçant », souligne le club. Parmi les coachs visés,L’Equipe cite le Letton Ainars Bagatskis, ex-Nijny Novgorod en Russie et actuel sélectionneur de la Lettonie, et l’Italien Simone Pianigiani, six fois champion d’Italie avec Sienne et qui a rencontré récemment Martial Bellon, le président de la SIG.

Vincent Collet n’est pas encore sans travail. Sélectionneur des Bleus, il est sous contrat jusqu’aux Jeux de Rio à moins que l’équipe de France soit éliminée lors du tournoi qualificatif olympique de Manille.