#Moijeune: Mahamoud Keita, lycéen qui jongle entre ambitions sportive et scolaire

JEUNESSE A une semaine du bac général, rencontre avec un lycéen en sport-études qui jongle entre sa Terminale S et son rêve de devenir footballeur pro au Racing club de Strasbourg…

Floréal Hernandez

— 

Strasbourg, le 3 juin 2016. - Mahamoud Keita, élève en sport-études au lycée Jean-Monnet, jongle entre sa Terminale S et l'équipe U19 du Racing club de Strasbourg.
Strasbourg, le 3 juin 2016. - Mahamoud Keita, élève en sport-études au lycée Jean-Monnet, jongle entre sa Terminale S et l'équipe U19 du Racing club de Strasbourg. — Floreal Hernandez

Mahamoud Keita, 17 ans et demi, a l’habitude de jongler entre ses études et le foot. Elève en sport études au lycée Jean-Monnet et milieu de terrain du Racing club de Strasbourg, il passe son baccalauréat S spécialité maths à partir de mercredi prochain.

>> A lire aussi : MOI JEUNE: Le selfie de la génération 18-30 ans.

Allier les deux n’est pas toujours évident. « Ma journée se résume à : “Tu quittes l’école, tu vas au foot et tu rentres faire tes devoirs”, et rien d’autre », sourit le natif de Guinée arrivé en France à 13 ans et demi.

Footballeur ou expert-comptable

Si on sent une pointe de regret, celle-ci est vite effacée par la farouche ambition qu’il affiche tant pour ses études que sportive. Son avenir balance entre footballeur pro et expert-comptable. « Un métier que j’ai découvert sur Internet. Je faisais des recherches pour savoir quelles études j’allais faire. Je suis tombé dessus, ça m’a plu alors j’ai approfondi ma recherche », explique le lycéen.

>> A lire aussi : «Etre entrepreneur, c'est être sportif de haut niveau», confie Raphaël Taieb

« Il peut percer, assure Thierry Brand, directeur adjoint du centre de formation du Racing. Cette saison, il n’a pas énormément joué car il était U19 première année et qu’il a été blessé [périostite]. Il a pu se consacrer à son bac. La saison prochaine, ce sera un joueur cadre de l’équipe. Ensuite à lui de passer le cap pour aller en CFA 2 et après… » Côté études, Thierry Brand encourage Mahamoud Keita à persévérer. « Il a tout compris, on ne peut pas délaisser l’un pour l’autre. »

>> A lire aussi : Des jumeaux de 22 ans se lancent dans la course à la présidentielle

Un choix à faire entre les maths et les matchs de l’Euro

Reste à avoir son baccalauréat pour ce fan du FC Barcelone et de Lionel Messi. « A l’aise en maths, histoire, philo, SVT », Mahamoud Keita avoue un petit point faible en physique chimie. L’Euro 2016 qui débute vendredi ne devrait pas perturber ses révisions. « Il faut faire un choix. Les matchs, on peut les enregistrer ! » Il sait que le bac n’est que la première étape des huit années d’études pour devenir expert-comptable. « D’abord une formation initiale de cinq années puis un stage de trois ans avant un examen final », détaille-t-il.

>> A lire aussi: 20.070 candidats pour le baccalauréat 2016 dans l'académie de Strasbourg.

Malgré un rythme qui ne lui permet pas de trop faire de sorties, Mahamoud Keita ne se sent pas coupé des autres lycéens. S’il a supprimé son compte Twitter, il continue d’aller sur Facebook. Et ses goûts musicaux sont ceux de nombreux jeunes : Desiigner, Drake, Rihanna ou Beyonce. « Ah ! Et Abd Al Malik pour son côté littéraire », ajoute le lycéen.

>> A lire aussi : Monsieur Alex, le youtubeur nordiste qui gagne a être connu

Un truc le différencie toutefois de ses ami(e) s. « Certains peuvent se permettre d’être en vacances ou de travailler en août. Pas moi. Je reprends l’entraînement le 25 juillet. Mais j’adore ça jouer au foot toute la journée », lance Mahamoud Keita.