Strasbourg: Après le tram transfrontalier, la monnaie «alsaco-allemande»?

ECONOMIE Le Stück a déjà plus de huit mois d’existence et cette monnaie locale strasbourgeoise poursuit son implantation, avec l’envie d’aller s’installer également en Allemagne…

Fanny Hardy

— 

A partir du 30 juin, tous les Stück devront comporter cette toute petite vignette blanche, afin d'être toujours valables.
A partir du 30 juin, tous les Stück devront comporter cette toute petite vignette blanche, afin d'être toujours valables. — Fanny Hardy

Le Stück vient de fêter ses huit mois d’existence, ses 1.127 usagers, ses 140 professionnels utilisateurs dans tout le Bas-Rhin et ses 44.509 Stück en circulation. Mais la monnaie locale strasbourgeoise et bas-rhinoise espère bien compter encore, avec plus de commerçants et d’usagers dans son réseau. L’association qui l’a lancée a pour cela plusieurs grands rendez-vous à son agenda dans l’année à venir.

Le plus fou est très certainement d’envisager de s’étendre à l’Allemagne, vers Offenbourg et Kehl. « Ce projet était pensé dès le début, explique Antoine Lévy, l’un des deux salariés de l’association. La preuve, les billets sont traduits en allemand. » La mise en route du Stück outre-Rhin est donc prévue dans le courant du premier semestre 2017.

Tous les neuf mois, le Stück perd 2 % de sa valeur… et ce serait bon pour l’économie locale

L’autre grand rendez-vous de l’association va être la fonte du Stück. Le procédé, un peu technique au premier abord, suit la théorie de l’économiste Silvio Gesell. « Ça peut faire peur », reconnaît Antoine Lévy.

En fait, tous les neuf mois, le Stück perd 2 % de sa valeur. Mais pourquoi donc ? Une arnaque ? D’après l’économiste père de cette idée, cela permettrait de faire circuler la monnaie beaucoup plus vite, les usagers ne l’accumulant plus de leur côté et l’utilisant pour la réinvestir dans l’économie. Du coup, le chiffre d’affaires des commerçants augmente. Et le tout est bénéfique pour l’économie locale. « Cela ne doit pas être vu comme une taxe à destination des usagers du Stück. On expérimente une théorie qui nous permet de réfléchir sur la monnaie et de réinterroger nos pratiques au quotidien. »

Concrètement, les usagers du Stück devront aller acheter des vignettes (la fonte) dans les bureaux de change de Stück habituels. Leur prix sera équivalent à 2 % de la valeur du billet. Les billets déjà en circulation devront obligatoirement avoir cette vignette, à partir du 30 juin, afin d’être toujours valables. Ceux mis en circulation à partir du 18 juin auront, eux, déjà cette vignette.

La Fête du Stück, les 17, 18 et 19 juin

L’autre rendez-vous de ce mois de juin sera la Fête du Stück, les 17, 18 et 19 juin. Parmi les objectifs : convaincre les citoyens n’ayant pas franchi le pas et expliquer ce procédé de la fonte aux plus sceptiques. Le tout en musique (samedi 18, place de Zurich, de 11h à 22h, avec un stand d’information et des ateliers sur la finance alternative et l’écocitoyenneté), lors d’une conférence (vendredi 17, à la Librairie Kléber, à 17h), et à l’heure du goûter (dimanche 19, parc de la Bergerie à Cronenbourg, à partir de 15h).