La Maison de l'Alsace à Paris ne sera pas vendue

PATRIMOINE Le bâtiment situé sur l'avenue des Champs-Elysées sera loué à des entrepreneurs alsaciens qui forment le groupement MDA Partners...

Alexia Ighirri

— 

Quel avenir pour la Maison de l'Alsace, située sur les Champs-Elysées à Paris
Quel avenir pour la Maison de l'Alsace, située sur les Champs-Elysées à Paris — Capture d'écran - Google Maps

L’annonce avait fait quelques remous en fin d’année dernière. Les conseils départementaux du Bas-Rhin et du Haut-Rhin avaient mis en vente la Maison de l’Alsace située au 39, avenue des Champs-Elysées. L’idée ? Avoir une idée précise de la valeur de ce bien et voir du coup s’il y avait un véritable intérêt à la vendre.

Lundi, après le vote de conseillers départementaux à l’issue d’une commission réunie, les présidents des départements du Bas-Rhin Frédéric Bierry et du Haut-Rhin Eric Straumann ont annoncé avoir finalement choisi de louer la Maison de l’Alsace.

>> A lire aussi: On a tenté d'estimer le prix de vente de la Maison de l'Alsace sur les Champs-Elysées

« On a étudié tous les scénarios possibles. On a eu quelques propositions pour la vendre, autour de 80 millions d’euros. C’est une somme importante, mais qu’un profit à court terme », explique Frédéric Bierry.

Acheté en juillet 1968 pour 7,8 millions de francs (1,1 million d’euros), le bâtiment a une superficie de 2.200 m2 avec un centre d’affaires, un restaurant ou un espace événementiel.

Des entrepreneurs alsaciens

A partir du mois de septembre, la Maison de l’Alsace sera donc louée 1,150 million d’euros par an à deux locataires : 650.000 euros pour la location du restaurant par le groupe Bertrand Restauration, qui s’est engagé à redonner une identité alsacienne à l’enseigne du rez-de-chaussée, et 500.000 euros pour la location du reste du bâtiment par le groupement MDA Partners.

Ce groupement est composé des sept entrepreneurs alsaciens suivants : Dominique Formhals, PDG Aquatic Show International et Alsace 20 ; Pierre-Etienne Bindschedler, PDG de la Soprema ; Bertrand Jacoberger, PDG de Solinest ; Christian Sschmitter, PDG de Croisieurope ; Olivier Claudel, PDG de Alyos Technology ; Frédéric Rose, gérant d’Anamnesia/Cotavim ; Hubert Maetz, Président des Etoiles d’Alsace.

« On a fait le choix de l’Alsace, de faire confiance aux acteurs de nos territoires, se réjouissent les présidents des conseils départementaux. Cette maison doit devenir un véritable outil pour entreprendre et se développer ».