Grand Est: Les intempéries commencent à se faire sentir

MÉTÉO La Lorraine a été placée en vigilance orange par Météo France ce 4 juin, et plusieurs cours d'eau du Grand Est sont sous surveillance...

Olivier Aballain

— 

Illustration inondations sur la Marne le 3 juin 2016
Illustration inondations sur la Marne le 3 juin 2016 — WILLIAM ABENHAIM/SIPA

Vigilance orange en Lorraine, annulation d’événement à Strasbourg : Les fortes pluies qui affectent une partie de la France depuis quelques jours commencent également à faire leur effet dans l’est. Comme la semaien dernière, la Lorraine est en première ligne, avec une vague d’orages prévue ce samedi, qui a poussé Météo France à placer le secteur en vigilance orange.

>> A lire aussi : Electricité, transports... Le point sur les perturbations liées aux inondations

L’organisme prévoit des cumuls de pluie pouvant atteindre 30 à 50 mm par endroits, soit environ la moitié du total moyen pour un mois de juin. Or les sols sont déjà détrempés par l’activité de ces derniers jours : Ainsi à la station Buhl-Lorraine, près de Sarrebourg (Moselle), on enregistrait déjà 88mm de cumul en trois jours depuis le 1er juin, soit 120 % du total mensuel moyen, selon le site Infoclimat.

Plusieurs cours d’eau sous surveillance

En Meurthe-et-Moselle, certains axes routiers ont été coupés à la circulation.

Ce samedi, le site Vigicrues a d’ailleurs placé la Chiers, qui arrose Longwy, en vigilance « jaune », avec un « risque de montée rapide » dans l’après-midi. L’Orne, un affluent de la Moselle, a même été à nouveau placée en vigilance orange après quelques jours de décrue.

L’Alsace commence aussi à se mouiller les pieds

En Alsace, c’est la Sarre qui commence à monter avec un placement en vigilance jaune dans la partie nord, et de possibles premiers débordements à Sarrebourg dans la journée.

Et à Strasbourg enfin, en raison de l’état détrempé des terrains à la Citadelle, la fête de quartier de l’Ares, l’association des résidents de l’Esplanade, a dû être annulée. Prochain rendez-vous (sans rire) : Une opération « Archimède », pour sortir la tête de l’eau, le 3 juillet.