Football: Qui es-tu Thierry Laurey, nouvel entraîneur de Strasbourg?

SPORT Thierry Laurey a été nommé entraîneur du Racing club de Strasbourg, mardi. Ceux qui l'ont côtoyé ces dernières années dressent son portrait..

Floréal Hernandez

— 

Thierry Laurey est le nouvel entraîneur du Racing club de Strasbourg (Ligue 2). Il s'est engagé pour deux saisons (2016-2018).
Thierry Laurey est le nouvel entraîneur du Racing club de Strasbourg (Ligue 2). Il s'est engagé pour deux saisons (2016-2018). — PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP

Après la mise sur la touche de Jacky Duguépéroux, Marc Keller dressait, lundi, le portrait de l’entraîneur recherché pour occuper le banc du Racing : « Il faut quelqu’un d’expérimenté, qui connaît le très haut niveau et qui connaît bien les joueurs. Il doit placer les institutions au-dessus de tout. Il devra se mettre au service du club. » Ce mardi, le RCS a officialisé l’arrivée de Thierry Laurey pour les deux prochaines saisons à compter du 1er juillet. Mais l’ex-coach du Gazélec Ajaccio a-t-il tous les critères énoncés ? Ceux qui l’ont croisé à Montpellier ou en Corse témoignent.

A lire aussi: Si personne ne dit «Merci Michel» à Marseille, tout le monde dit «Merci Jacky» à Strasbourg.

L’adjectif « perfectionniste » revient à chaque fois

« Il a un CV de joueur que l’on n’a pas à présenter, estime Christophe Ettori, le directeur sportif du Gazélec Ajaccio où Laurey vient de passer un peu plus de trois saisons. Il a également fait pas mal de choses dans le football après : formateur, éducateur, adjoint, entraîneur. II a un peu tout connu. » Notamment deux montées avec le club corse de National en Ligue 2 et de L2 en L1 avant une relégation en mai. « Pour lui comme pour le club, c’est le moment de découvrir autre chose », poursuit Ettori à propos de la séparation des deux parties à un an de la fin du contrat du technicien.

Tweet d'un supporter du Racing à l'arrivée de Thierry Laurey sur le banc strasbourgeois.
Tweet d'un supporter du Racing à l'arrivée de Thierry Laurey sur le banc strasbourgeois. - Compte Twitter @athorstub

Formé au Racing, Cyriaque Rivieyran a vécu les deux promotions du club corse. En vacances en Asie, il décrit Laurey, via SMS, comme « un coach ambitieux, perfectionniste ». Ce dernier terme revient également chez Ettori ou chez Ghislain Printant. « Il est toujours à l’affût du geste juste. Peut-être parfois à l’excès », note l’ex-entraîneur de Bastia qui a connu Laurey à Montpellier comme joueur puis fréquenté comme adjoint de Jean-Louis Gasset.

« Thierry est un fin tacticien. Déjà joueur, on savait qu’il deviendrait un formateur ou un entraîneur de haut niveau. Il a une grande culture footballistique. Il tire la quintessence de ses joueurs », souligne Printant. Rivieyran abonde : « Il sait utiliser 110 % de son groupe. » Il faut avouer que ce n’est pas donné à tout le monde de monter en Ligue 1 avec le Gazélec Ajaccio et d’être à la lutte jusqu’à la dernière journée pour se maintenir malgré dix premiers matchs sans succès.

Tweet d'un supporter du Racing club de Strasbourg après la nomination de Thierry Laurey comme coach des deux prochaines saisons.
Tweet d'un supporter du Racing club de Strasbourg après la nomination de Thierry Laurey comme coach des deux prochaines saisons. - Compte Twitter @Numa_RCS

Une tête de mule ?

Pour Laurey, le Racing sera le troisième club qu’il dirige en L2 après Amiens, Arles-Avignon et Ajaccio. « Il connaît parfaitement ce championnat et ses joueurs », indique Rivieyran, qui évolue désormais à Clermont. Le coach s’appuie notamment sur son expérience de recruteur pour Saint-Etienne.

>> A lire aussi: Revivez en GIFs la saison en National de Strasbourg et son retour en Ligue 2.

« Sincèrement, c’est un bon entraîneur. Je suis content qu’il puisse rebondir sur un tel projet », annonce Ettori. Quand on rapporte au directeur sportif du Gaz que Laurey est aussi qualifié de « tête de mule », de personne pas toujours facile à vivre. Il répond : « Je ne suis pas sûr que ce soit un défaut. Il a des idées bien arrêtées. Il vit avec et va au bout avec. Il a également son franc-parler. » D’aucuns disent que parfois, il est trop franc.

Printant sourit de l’expression « tête de mule ». « Je pense qu’il a mûri. Il a des certitudes. C’est une force de caractère chez lui. » L’ex-coach bastiais relève que Strasbourg est « un super challenge ». Reste à espérer que Laurey connaisse la même réussite avec le RCS qu’à Ajaccio.