Football: Strasbourg vise les 6.000 points pour son retour en Ligue 2 et espère un chèque de 900.000 euros

SPORT Le stade de la Meinau va devoir subir un léger lifting pour être homologué en Ligue 2 et permettre au Racing club de Strasbourg d'obtenir la licence club et le chèque qui va avec...

Floréal Hernandez

— 

De retour en Ligue 2, le Racing club de Strasbourg doit répondre au cahier des charges de la LFP pour obtenir la licence club et les 900.000 euros qui vont avec. Le stade de la Meinau doit subir quelques travaux pour être homologué en L2. (Archives)
De retour en Ligue 2, le Racing club de Strasbourg doit répondre au cahier des charges de la LFP pour obtenir la licence club et les 900.000 euros qui vont avec. Le stade de la Meinau doit subir quelques travaux pour être homologué en L2. (Archives) — G. VARELA / 20 MINUTES

« L’important, c’est les 6.000 points. » Cette petite phrase pourrait devenir l’adage du Racing jusqu’à fin août. Remonté en Ligue 2, le club strasbourgeois doit se conformer au cahier des charges de la Ligue de football professionnel (LFP) pour obtenir la « licence club » et les 900.000 euros de droits TV qui vont avec. « Pour obtenir la licence club, on se doit d’avoir 6.000 points sur les 10.000 possibles, explique Romain Giraud, le secrétaire général du RCS. Cette année, nous avions plus ou moins 4.500 points. »

Deux millions d’euros de travaux nécessaires

Pour ne pas passer à côté d’un gros chèque, le Racing a identifié les points à améliorer à la Meinau. Le club va devoir équiper l’ensemble des points d’entrée du stade de « douchettes » pour lire les billets, des traçages au sol vont devoir être effectués, une salle de presse modulaire va être aménagée, une zone mixte où les joueurs passent devant les médias définie. « Nous passerons à la session de septembre pour la licence club. Fin août, on doit être en ordre de bataille », poursuit Romain Giraud.

>> A lire aussi : La CTS fête le Racing club de Strasbourg avec des réducs.

La mise aux normes de la Meinau ne s’arrête pas à la licence club, le stade doit aussi être homologué pour les matchs de Ligue 2. Pour cela, en collaboration étroite avec l’Eurométropole et la ville de Strasbourg, des travaux vont être entrepris sur l’éclairage, la sonorisation et la vidéosurveillance pour que le club soit de nouveau classé en niveau 2. Le vestiaire visiteurs, le local antidopage et celui des délégués vont également être rénovés.

Au total, les travaux s’élèvent à 2 millions d’euros. Alain Fontanel, adjoint au maire de Strasbourg, annonce un partage des frais.

A lire aussi: C'est officiel, Laurey est le nouvel entraîneur du Racing club de Strasbourg.