Lorraine: Jugé pour avoir tué un directeur d'école de 42 coups de couteau

JUSTICE Le procès d'un quadragénaire, accusé d'avoir assassiné un directeur d'école primaire, s'est ouvert devant la cour d'assises de Moselle...

A.I. avec AFP
— 
Metz: Un homme devant les assises pour avoir tué un directeur d'école de 42 coups de couteau (Illustration)
Metz: Un homme devant les assises pour avoir tué un directeur d'école de 42 coups de couteau (Illustration) — C. VILLEMAIN/20 MINUTES

Son corps avait été retrouvé agenouillé sur le siège passager de son véhicule, la tête sur le tableau de bord, poignardé de 42 coups de couteau. Le procès d’un quadragénaire, accusé d’avoir assassiné ce directeur d’une école primaire de Woippy près de Metz de 52 ans en décembre 2013, s’est ouvert lundi devant la cour d’assises de Moselle.

Le drame pourrait s’être noué sur fond de jalousie, la victime entretenant une relation amoureuse avec la femme de l’accusé. L’enquête s’était rapidement orientée vers la vie sentimentale du directeur d’école, présenté comme un « grand séducteur ». Certains éléments restent néanmoins à expliciter.

« Coupable idéal »

« Peu d’éléments objectifs permettent de conclure à la culpabilité de l’accusé », a estimé son avocat, Me Benoît Cousin, pour qui son client fait figure de « coupable idéal ». Cet artisan charpentier-couvreur clame son innocence depuis son interpellation le 16 décembre 2013

« La préméditation et l’acharnement dont il est question font que l’on est bien au-delà du crime passionnel », a déclaré l’avocat de la famille de la victime, Me Dominique Rondu.

La préméditation a été retenue à l’encontre du quadragénaire qui, accusé d’assassinat, encourt la réclusion criminelle à perpétuité. Verdict vendredi.