Strasbourg: L'université aborde le droit grâce à Spiderman et ses copains super-héros

VIE ETUDIANTE Après «Le Seigneur des Anneaux» ou «Star Wars», l’association MédiaDroit organise une nouvelle soirée d’études «Droit et fiction» consacrée aux super-héros…

Floréal Hernandez

— 

L'association MédiaDroit organise une soirée d'études «Droit et fiction» intitulée «Du Punisher au Lawyer: les super-héros au prisme du droit», mardi à l'université de Strasbourg.
L'association MédiaDroit organise une soirée d'études «Droit et fiction» intitulée «Du Punisher au Lawyer: les super-héros au prisme du droit», mardi à l'université de Strasbourg. — Sony Pictures Releasing France

Non, tous les maîtres de conférences en droit ne sont pas coincés, certains cachent sous leurs costumes un déguisement de super-héros. On extrapole un peu mais, ce mardi, l’association MédiaDroit de l’université de Strasbourg organise une soirée d’études « Droit et fiction ». Celle-ci est consacrée à Superman, Daredevil et Cie et intitulée Du Punisher au Lawyer : les super-héros au prisme du droit. Elle se déroule à L’Escarpe dans l’amphi 23 de l’Unistra de 17h à 20h30.

Soirée d'études "Droit et fiction" Du Punisher au Lawyer : les super-héros au prisme du droit http://mediadroit.fr/droitetfiction/superheros/

Publié par Droit et fiction sur mardi 10 mai 2016

A Angers, on peut étudier les relations internationales avec James Bond

« On essaie de briser l’image des enseignants de droit qui ne seraient pas rigolos », sourit Yann Basire, maître de conférences à l’université de Haute-Alsace. Avant les super-héros, MédiaDroit avait déjà abordé le droit via Le Seigneur des Anneaux ou Star Wars. « Pour certains, le droit doit se traiter de manière sérieuse et non pas ludique, regrette un des organisateurs de la soirée. Or s’intéresser au droit via la fiction, ça se faisait déjà beaucoup sur les blogs d’enseignants-chercheurs. »

Là, le thème « Après la bataille : responsabilité civile et réparation des dommages dans l’univers Marvel » peut renvoyer au récent Batman vs Superman. A l’université d’Angers, Yannick Lécuyer propose un enseignement complémentaire en Master 1 de droit public : « Droit international des droits de l’homme : James Bond et les relations internationales ».

>> A lire aussi: Comment «Star Trek» permet d’apprendre le droit.

#superdroit pour poser des questions pendant la soirée

Abordé le droit via le prisme de la fiction plaît aux étudiants strasbourgeois. Les deux premières soirées « Droit et fiction » ont fait salle comble (200 personnes) et certains auditeurs n’ont pu y assister. « Le public est large aussi bien des spécialistes du droit que des fans de comics. Il y a un aspect de vulgarisation. Pour les spécialistes, on pousse la réflexion sur certains points de droit en s’appuyant sur les super-héros et on apporte aussi des réponses sur la vie de tous les jours », souligne Yann Basire. L’enseignant-chercheur interviendra sur « La propriété intellectuelle : une nouvelle arme pour les super-héros ? ». « Je ne vais pas m’arrêter aux super-héros américains, prévient-il. Je vais aussi m’appuyer sur les sentai japonais comme Bioman. »

>> A lire aussi: Avec la série «Storik Troopers», les cigognes se transforment en super-héros.

La soirée d’études sera diffusée sur la web-télévision de l’Unistra (UTV). Le hashtag #superdroit permettra à ceux qui ne sont pas dans la salle de poser leurs questions. MédiaDroit espère organiser un deuxième volet sur le droit et les super-héros.