Football: Gameiro, «Strasbourgeois de cœur» et «joueur de classe mondiale» formé au Racing

SPORT Face à Liverpool, Kevin Gameiro a l’occasion de remporter sa troisième Ligue Europa d’affilée avec le FC Séville, à Bâle, ce mercredi…

Floréal Hernandez

— 

Face à Liverpool, Kevin Gameiro sera le premier Français à joueur trois finales de Ligue Europa d’affilée.
Face à Liverpool, Kevin Gameiro sera le premier Français à joueur trois finales de Ligue Europa d’affilée. — Angel Fernandez/AP/SIPA

Kevin Gameiro ne va pas manquer de supporters ce mercredi en finale de Ligue Europa contre Liverpool. Il y a d’abord tous les fans du FC Séville mais aussi de nombreux supporters du Racing club de Strasbourg où il a été formé. Certains seront devant leur télé comme François Keller qui l’a entraîné au centre de formation strasbourgeois. D’autres seront dans les tribunes du Parc Saint-Jacques de Bâle comme sa belle-famille ou Khalid Kerssane, son meilleur ami.

Il récupère les clefs du centre de formation du Racing

« C’est exceptionnel. Il va être le premier Français à jouer trois finales de Ligue Europa d’affilée, souligne ce dernier. Pour nous, ses premiers supporters, c’est une joie partagée. » Cette finale est aussi une aubaine pour Le Five, centre de foot en salle, que les deux amis ont ouvert ensemble à Mundolsheim à quelques kilomètres de Strasbourg. « La structure [qui propose notamment des stages Kevin Gameiro] bénéficie des retombées médiatiques », avoue Kerssane.

Sur le site de l’UEFA, Gameiro avoue vivre « la meilleure saison de ma carrière ». De fait, il est l’arme offensive n°1 du FC Séville avec notamment 7 buts en 8 matchs de Ligue Europa. « Kevin a toujours été adroit devant le but. C’est un attaquant pour lequel je ne me rappelle pas de longues périodes où il ne marquait pas, où il doutait », se remémore François Keller.

« Il ne s’épanouit que dans le but », poursuit Khalid Kerssane. Mais pour lui, cette réussite n’est pas une surprise. « Il a rajouté plus de rigueur dans sa préparation. Depuis 18 mois, il travaille avec un kiné et un préparateur physique personnels. » L’été dernier, Gameiro – « Strasbourgeois de cœur », dixit François Keller, notamment par sa compagne – s’est fait remettre discrètement les clefs du centre de formation du Racing pour y travailler avec son préparateur. « Il est au summum de sa forme physique. Il enchaîne les efforts et n’a connu aucune blessure qui l’empêche de joueur deux ou trois mois. Et puis, avec le départ de Bacca, il est devenu l’attaquant n°1 du FC Séville », avance son ami.

Réserviste chez les Bleus

« C’est désormais un joueur de classe mondiale », estime François Keller. Le directeur du centre de formation du Racing espère que les jeunes générations vont s’en inspirer. « Kevin comme Morgan Schneiderlin sont des garçons avec lesquels il n’y a jamais eu de problème. Je n’ai jamais entendu Kevin se plaindre ni ses parents téléphoner. »

Joueur de classe mondiale, certes, mais d’appoint en équipe de France malgré ses 24 buts. Car comme Schneiderlin, il est sur la liste des réservistes de Didier Deschamps pour l’Euro 2016. « Je suis déçu. Que doit-il faire de plus ? Il est quand même sur la liste élargie des recrues du FC Barcelone. Ça veut dire quelque chose ! », note François Keller. « L’Euro est toujours dans un coin de sa tête, confie Khalid Kerssane. Il se tient prêt en cas de désistement. »

Mais avant cela, l’attaquant a deux finales à jouer. Car après celle de Ligue Europa contre Liverpool, ce mercredi, Gameiro et le FC Séville affrontent le Barça en finale de Copa del Rey, dimanche. Histoire d’enrichir encore plus son palmarès.