Football: «Un cauchemar», la montée en Ligue 2 de Strasbourg repoussée par un but à la 93e

SPORT Le Racing club de Strasbourg n’est pas monté en Ligue 2, vendredi, à cause d’un but à la dernière minute d’Amiens (0-1)...

Floréal Hernandez

— 

A cause d'un but d'Amiens 3 secondes avant le coup de sifflet final, le Racing club de Strasbourg de Jacky Duguépéroux n'a pas obtenu sa montée en Ligue 2. (Archives)
A cause d'un but d'Amiens 3 secondes avant le coup de sifflet final, le Racing club de Strasbourg de Jacky Duguépéroux n'a pas obtenu sa montée en Ligue 2. (Archives) — G. Varela / 20 Minutes

Fatals Picards ! Que dire de plus quand à 3 secondes de voir Strasbourg monter en Ligue 2, Aboubakar Kamara a jailli entre Alexandre Oukidja et sa défense centrale pour marquer du bout du pied et repousser d’au moins 15 jours le retour du Racing dans le foot pro. « On s’est demandé si on ne cauchemardait pas, avoue Yoann Salmier. Un vieux but comme ça sur une erreur de communication, d’attention. »

>> Revivez la désillusion strasbourgeoise contre Amiens (0-1) en live comme-à-la-maison.

« Tout le monde est venu pour faire la fête... »

Et le défenseur du RCS raconte comment il l’a vécu : « Sur un long ballon, je suis sur la trajectoire. J’entends : " Laisse, laisse, laisse ". Mais mes coéquipiers n’ont pas vu l’attaquant qui traîne et la touche du bout du pied. »

« Ne pensez pas qu’on fait exprès de repousser la montée », lance dans un sourire las Salmier. Les traits tirés, Jacky Duguépéroux lance : « Tout le monde est venu pour faire la fête mais le football, ce n’est pas comme ça. Malheureusement, ça s’est vérifié. Tant que ce n’est pas fait… C’est une bonne leçon. » Reçue sans avoir été mis en danger où à peine, et en ayant aussi réussi une superbe première période ponctuée d’un sauvetage sur sa ligne d’Amiens sur une tête de Jérémy Blayac (4e) ou d’un superbe centre en retrait de l’attaquant mal négocié par Abdelhak Belahmeur (8e).

>> Le résumé de Strasbourg-Amiens (0-1).

Saad et Duguépéroux expulsés

Amiens a donc plié mais pas cédé. Puis le jeu s’est équilibré et le Racing a été handicapé avec l’expulsion – logique – de Felipe Saad (52e) et le renvoi – sévère – de Dugué (70e) au vestiaire. Avant cette ultime action picarde. « Peu d’équipes ont eu beaucoup d’occasions contre nous. Mais quand elles nous mettent un but, on le paie cash », constate Salmier.

>> A lire aussi: La Meinau et Duguépéroux se paient l'arbitre de Strasbourg-Amiens.

« On fêtera la montée quand elle viendra », annonce son coach. Peut-être à Belfort dans 15 jours. Car le National va faire une petite trêve avant les deux dernières journées ! « C’est dommage. Ces quinze jours vont être longs, avance Duguépéroux. Il va falloir remonter le moral des troupes. » « On a la tête basse. Mais on va la relever et faire le nécessaire », promet Salmier. Le plus tôt sera le mieux, espèrent les supporters strasbourgeois qui sont restés longtemps prostrés dans les travées de la Meinau.